Jets de pétard lors de Metz-Lyon : plusieurs individus identifiés

Football
DirectLCI
PÉTARD - Les auteurs des jets de pétard qui ont blessé Anthony Lopes et le médecin de l'OL lors de Metz-Lyon ont été identifiés. Alors que le gardien du club lyonnais a passé dans la nuit des examens l'hôpital.

Anthony Lopes, le gardien de l'OL, qui s'effondre après avoir été visé par des jets de pétard... Ce samedi soir, la Ligue 1 a renoué avec ses heures les plus sombres lors de la rencontre Metz-Lyon. Un match définitivement arrêté après que quelques énergumènes ont cru bon de se défouler sur le portier portugais et le médecin du club venu pour le soigner alors qu'il se trouvait déjà à terre. Résultat :  le gardien de Lyon s'est écroulé à la demi-heure de jeu, juste après l'ouverture du score de Gauthier Hein pour Metz, après plusieurs explosions de pétards à côté de lui. Avant d'être conduit, groggy, dans les vestiaires. Ces incidents ont valu au champion d'Europe de passer sitôt le Stade Saint-Symphorien quitté, par la case hopital pour des examens complémentaires...

Lire aussi

Si les fauteurs de troubles pensaient s'en tirer à moindre frais, ces derniers ont d'ores et déjà été identifiés, et vont être interpellés a annoncé le président du club messin, Bernard Serin. "Les personnes sont identifiées par nos dispositifs de surveillance. La tribune Est basse a été bouclée pour filtrer les sorties et interpeller les gens identifiés", a-t-il expliqué en conférence de presse. Une plainte va être déposée par le club lorrain a également assuré son président. "Les conséquences seront certainement plus importantes que dans un incident habituel, puisque là, il y a des blessés et donc forcément ça va se prolonger au-delà des interdictions de stade."

En vidéo

La réaction de Bernard Sérin, président du FC Metz

Le FC Metz risque de lourdes sanctions devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), voire de perdre le match sur tapis vert. La LFP, qui "regrette ces incidents", sera d'ailleurs "intransigeante", a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter