Jets de pétards : le FC Metz décide de fermer une tribune du stade Saint-Symphorien

Jets de pétards : le FC Metz décide de fermer une tribune du stade Saint-Symphorien

LIGUE 1 - Alors que la commission de discipline de la Ligue doit revenir jeudi soir sur les incidents qui ont forcé à l'arrêt puis l'annulation de Metz - Lyon samedi, le club lorrain a de lui-même décidé de prendre des mesures.

Autant anticiper. Alors qu'il est évident que le FC Metz va être lourdement sanctionné par la LFP après les jets de pétards de ses supporters sur le gardien de l'OL Anthony Lopes, le club lorrain vient d'annoncer ce jeudi  dans un communiqué les mesures qu'il allait prendre après les incidents "inadmissibles" survenus samedi dernier au Stade Saint-Symphorien :

- "Une commission sera constituée, qui aura pour mission d'étudier toutes les mesures nouvelles et innovantes à mettre en œuvre, aussi bien en termes d'infrastructures et de travaux, que de modalités de commercialisation de la billetterie et de contrôles numériques aux entrées, pour maximiser la sécurité au Stade Saint-Symphorien déjà très importante et dépasser les exigences règlementaires habituelles."

La Tribune Est Basse fermée et la Ouest Basse en sursis

- "La Tribune Est Basse sera fermée complètement jusqu'à la mise en œuvre effective des mesures qui auront été décidées par cette commission."

- "D'autres groupes de supporters ultras étant actuellement positionnés en Tribune Ouest Basse, il convient de préciser qu'au moindre comportement condamnable à survenir en Tribune Ouest Basse, cette dernière fera immédiatement l'objet de la même mesure."

En vidéo

Ligue 1 : Metz-Lyon arrêté par des jets de pétards sur le gardien lyonnais

Un dispositif qui ne devrait visiblement pas empêcher la LFP de punir encore un peu plus les Messins qui risquent de jouer à huis clos pendant plusieurs matches et même un retrait de point. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

    Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

    Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

    Variants du coronavirus : le Haut Conseil de la santé publique déconseille certains masques en tissu

    Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

    Lire et commenter