Football Leaks : Mediapart révèle les demandes folles de Kylian Mbappé pour son transfert au PSG

Football
DirectLCI
FOOT-BUSINESS - Ce mercredi, Mediapart révèle dans le cadre des Football Leaks les coulisses du transfert de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain, survenu à l'été 2017. L'occasion de découvrir notamment quelques demandes (très) particulières du joueur.

A chaque jour sa nouvelle révélation choc dans l’affaire des Football Leaks, vaste enquête menée par l’EIC (European Investigative Collaborations) et à laquelle collabore notamment Mediapart. Ce mercredi, le PSG et Monaco se retrouvent de nouveau sous le feu des projecteurs dans le cadre du transfert du joueur le plus bankable du moment, le prodige tricolore Kylian Mbappé, survenu dans les derniers jours du mercato estival 2017. Un été qui, pour rappel, fut également marqué par l’arrivée rocambolesque de Neymar Jr au sein du club de la capitale pour 222 millions, transfert le plus cher de l'Histoire à ce jour.


Au menu de cette nouvelle salve : des demandes très particulières émanant de l'ancien joueur de l'AS Monaco, mais également les détails de l'offre du PSG, qui s'est aligné sur une proposition du Real Madrid ou encore le rôle qu'aurait tenu l'agent portugais Jorge Mendes.

Paris se serait aligné sur l'offre du Real Madrid

Dans son article du jour, Mediapart révèle ainsi comment le club de la capitale a réussi à attirer dans ses filets le natif de Bondy, et ce malgré l’immense intérêt du Real Madrid, son club de cœur. En effet, dès le 20 juillet 2017, les Merengues trouvent un accord avec leurs homologues monégasques et sont prêts à payer la somme totale de 214 millions d’euros, 180 millions d'euros de transfert et 34 millions d'euros de taxes, pour faire de Mbappé un nouveau "Galactique". C'était sans compter sur l'alignement des Parisiens sur cette offre de 180 millions d'euros.


S’amorce alors la négociation du contrat du jeune joueur, avec son lot de demandes folles de la part de son entourage. Dès le départ, Wilfrid, le père de Kylian Mbappé, demande 55 millions d’euros, 5 millions d'euros en prime à la signature et 50 millions d'euros sur cinq ans, soit 10 millions d’euros net par an. Une demande acceptée par le PSG après d’âpres négociations, notamment sur la nature progressive du salaire annuel. Mbappé a touché 7 millions d'euros en 2017-2018, touchera 9,3 millions d'euros cette saison et pourrait toucher jusqu’à 12 millions d'euros en 2021-2022.

Jet privé et bon de sortie au menu

Mais ce n’est pas tout. Parmi les clauses additionnelles, le joueur voulait, en cas de sacre au Ballon d’Or, devenir le membre du vestiaire le mieux payé du club, devant Neymar Jr et ses 30 millions d’euros annuels. Mais, selon Mediapart, Mbappé n’aura pas gain de cause et se verra accorder une promesse de prime de 500.000 euros nets d’impôts en cas de "BO". Autre caprice, "Kyky" souhaitait que le PSG lui finance "50 heures par an de voyages en jet privé", avant de finalement obtenir une indemnité de 30.000 euros par mois "pour financer ses frais de logement et trois employés personnels".


D’un point de vue plus "sportif", le père du joueur aurait demandé à Nasser al-Khelaifi de laisser partir son fils au cours des trois premières années de contrat en cas d’offre suffisamment élevée. Une manière de laisser la porte entrouverte au Real Madrid qui, après avoir été un temps acceptée par "NAK", sera finalement refusée, s’apparentant à une clause libératoire, illégale dans l’Hexagone. Wilfrid Mbappé aurait également demandé une prime pour "perte de chance" en cas d’exclusion du PSG de la Ligue des champions pour "déficit excessif". Demande également refusée.

Jorge Mendes impliqué dans le deal ?

Hyper influent dans la sphère du foot-business depuis plus d’une décennie, Jorge Mendes aurait également joué un rôle dans ce deal, avec des manœuvres encore floues. Le roi des agents est notamment soupçonné à la fois d’avoir été payé par Monaco pour faire monter les enchères avec le Real. Il aurait notamment été à l'origine d'une campagne de presse en Espagne, envoyant Mbappé à la Maison Blanche. 


Selon Mediapart, le montant serait équivalent à 5% du transfert, soit 9 millions d'euros, alors que la majorité de l’argent du mouvement est allé directement dans la poche du propriétaire de l’ASM, Dimitri Rybolovlev.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter