José Mourinho s'en prend maintenant... à Canal+

José Mourinho s'en prend maintenant... à Canal+

DirectLCI
POLÉMIQUE - Les récentes déclarations de José Mourinho dans le Canal Football Club au sujet de Samuel Eto'o, Radamel Falcao et l'AS Monaco ont fait couler beaucoup d'encre. Elles sont en fait extraites d'une discussion privée entre l'entraîneur de Chelsea et le PDG de la marque Hublot et n'auraient pas dues être diffusées, a affirmé le coach, en dénonçant les pratiques de Canal+.

"Le problème à Chelsea, c'est qu'il me manque un buteur. J'ai Eto'o mais il a 32 ans... peut-être 35, qui sait. Falcao ? Il faudrait y réfléchir. J'ai une équipe mais je n'ai pas Falcao et Falcao n'a pas d'équipe... Il joue devant 3 000 personnes ! Entraîner Monaco ? À la fin peut-être, pour préparer ma retraite." Si José Mourinho a l'habitude de défrayer la chronique, il était difficile de comprendre comment un communicant si habile avait pu se laisser aller à de telles attaques dans la sphère publique, forcément relayées de toutes parts, y compris sur notre site , mais surtout en Angleterre. D'autant que le son accompagnant le sujet sur le coach de Chelsea diffusé par Canal+ dimanche se mêlait à d'autres voix... Ce mardi, on en sait un peu plus, grâce au Special One lui-même.

"Ce média devrait avoir honte de ce genre de pratiques, a en effet déclaré ce mardi le technicien portugais, lors de la conférence de presse de veille de match de Ligue des champions, en vue du Chelsea-Galatasaray de mercredi soir. En tant que médias, vous devriez être embarrassés qu'un confrère ne respecte pas l'éthique du métier, qui est pourtant fondamentale. Ils ont sorti quelque chose qui faisait partie d'une conversation privée. C'est vraiment dégoûtant. Cela montre qui ils sont vraiment." Une pierre dans le jardin de Canal+, censée interviewer le Mou en marge d'une opération pour Hublot, la semaine dernière à Nyon. La chaîne aurait sciemment enregistré puis rendu public un échange entre l'entraîneur et le PDG de la marque d’horlogerie s'étant tenu avant l'entretien.

José Mourinho s'est donc retrouvé obligé de revenir sur cette discussion informelle, et plus particulièrement sur sa charge contre Samuel Eto'o. "Ce que j'ai dit sur lui était une blague, a-t-il assuré. Il n'a aucune raison d'être offusqué. On parle d'un joueur qui a gagné quatre fois la Ligue des champions et avec lequel j'ai connu ma plus belle année lorsque j'étais à l'Inter. En plus, par le passé, il avait dit qu'il ne bosserait jamais avec moi et la saison suivante, je le recrutais. Si je ne l'appréciais pas, je ne l'aurais pas pris à l'Inter puis à Chelsea !" Monaco ? Falcao ? Silence radio. "Vous voulez parler du match ? Je suis prêt, a-t-il sèchement conclu. Vous voulez parler de journalistes qui ne respectent rien ? Alors non."

Les fameuses déclarations de Mourinho qui ont déclenché la polémique :

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter