José Mourinho s'est senti "trahi" par ses joueurs face à Leicester

José Mourinho s'est senti "trahi" par ses joueurs face à Leicester
Football

FOOTBALL - Les semaines passent et les résultats de Chelsea en Premier League continuent d'inquiéter. Défaits lundi à Leicester (2-1), les Blues ne possèdent plus qu'un point d'avance sur la zone de relégation. Et José Mourinho n'a pas hésité à critiqué ses joueurs. Ambiance.

Neuf défaites, une seizième place au classement, des joueurs comme Eden Hazard qui semblent perdus sur le terrain... La première partie de saison de Chelsea est catastrophique. Symbole de ces difficultés, la défaite lundi soir sur la pelouse de Leicester, qui, a contrario, est la véritable surprise de cette Premier League. La doublette Mahrez/Vardy a donné du fil à retordre à une équipe totalement dépassée par les événements. À tel point que l'entraîneur des Blues, José Mourinho a vertement critiqué ses joueurs à la fin du match.

Un futur en pointillé ?

"Quand certains de vos joueurs n'atteignent pas le niveau qu'ils sont capables d'avoir, c'est dur à voir. L'an passé, je les ai tirés à un niveau incroyable. Un niveau peut-être supérieur à leur niveau moyen. Cette saison, on est tellement mauvais pour une raison inconnue. Mais pas tous", a expliqué l'ancien coach du Real Madrid à la fin de la rencontre. Le Portugais est même allé plus loin, en affirmant que ses ouailles l'avaient trahi. "Quand je vois les deux buts concédés, je me dis que mes joueurs ont trahi mon travail à l'entraînement. J'ai travaillé pendant quatre jours sur ce match, j'avais tout préparé, j’avais analysé quatre phases de jeu qui leur permettaient de marquer. Mais ils ont marqué sur deux des mouvements analysés avec les joueurs", a repris The Special One.

Désormais à la lutte pour le maintien avec des équipes comme Norwich ou Bournemouth, Chelsea voit inexorablement le haut du tableau s'envoler. A vingt points de la tête, occupée par Leicester, et quatorze de la quatrième place, José Mourinho sait bien que cela sera compliqué de bien redresser la barre. "Pour retourner la situation, je ne connais qu'une seule méthode: travailler mais pour le Big4, c'est fini, c'est sûr. Je reconnais qu'on est dans la zone des relégables, mais je n'accepte pas qu'on lutte pour le maintien". Les deux prochaines rencontres face à Sunderland et Watford vont s'avérer cruciales. Et dans quelques semaines, c'est le Paris Saint-Germain qui va croiser la route des Blues en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

À LIRE AUSSI
>> VIDEO - Ryad Mahrez et Leicester humilient Chelsea

>> Avant chaque match, José Mourinho s'adonne à un petit plaisir coupable

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent