PSG : Ben Arfa débouté "de toutes ses demandes" aux prud'hommes

PSG : Ben Arfa débouté "de toutes ses demandes" aux prud'hommes
Football

JUSTICE - Le conseil des prud'hommes de Paris a débouté ce lundi Hatem Ben Arfa. L'ex-joueur du PSG réclamait entre 7 et 8 millions d'euros à son ancien club, jugeant avoir été mis à l'écart pour ses raisons extra-sportives entre avril 2017 et juin 2018. Son avocat a indiqué que le milieu offensif allait faire appel.

Hatem Ben Arfa perd son bras de fer. L'ancien international tricolore (15 sélections) a été débouté ce lundi 16 décembre par le conseil de prud'hommes de Paris face au PSG, à qui il réclamait 7,7 millions d'euros pour avoir été écarté de l'équipe pendant plus d'un an, a appris l'AFP. "Les deux parties sont déboutées", a indiqué son avocat, Jean-Jacques Bertrand, ajoutant n'avoir "pas d'autres précisions" sur les motivations des juges. "Hatem va interjeter appel du jugement", a-t-il simplement assuré. Débouté, le milieu offensif a désormais un mois pour faire appel de cette décision à compter de sa notification.

Contactée également par l'AFP, l'avocate du club parisien, Marie-Hélène Cohen-Guilleminet, a précisé qu'Hatem Ben Arfa avait été "débouté de tous ses demandes" à l'encontre du PSG. Lors du délibéré, le conseil de prud'hommes de Paris n'a simplement pas voulu accorder au club de la capitale le remboursement des frais de justice qu'il réclamait.

En vidéo

ARCHIVE - La Quotidienne - Ben Arfa, PSG : Ici c'est Fini !

Actuellement sans club, Ben Arfa reproche au PSG de l'avoir mis à l'écart pour des raisons extra-sportives entre avril 2017, date de son dernier match avec le club parisien, et la fin de son contrat à l'été 2018. Il réclamait entre 7 et 8 millions d'euros d'indemnités pour le préjudice subi, une somme qui correspond à des primes d'éthique et de matches non versées.

  

D'après le Journal du Dimanche, la direction du PSG n'aurait pas apprécié qu'il se plaigne directement auprès de l'émir du Qatar, propriétaire du club, d'un manque de communication avec le président Nasser Al-Khelaïfi, présent lors de cet échange. 

Lire aussi

Tous les joueurs étaient surpris que je ne joue pas, y compris Neymar- Hatem BEN ARFA devant les prud'hommes

Mi-octobre, les deux parties avaient livré leurs arguments devant le conseil de prud'hommes de Paris dans ce dossier qui les oppose. "Le PSG n'a pas manqué à ses obligations en ce qui concerne la non-sélection du joueur qui a été décidée en raison de défaillances à l'entraînement et de ses faibles prestations sportives", avait expliqué Me Cohen-Guilleminet, l'avocate du club, selon des propos rapportés par L'Équipe. "Tous les joueurs étaient surpris que je ne joue pas, y compris Neymar, parce que j'étais très performant à l'entraînement", avait répliqué Ben Arfa, cité par le quotidien sportif. "On m'a dit 'tu vas céder, tu vas péter les plombs' mais je n'ai pas peur de l'adversité. Je suis resté parce que j'étais convaincu que j'allais jouer."

Ben Arfa est allé au bout de son contrat à l'été 2018, sans jouer, avant de signer, libre, à Rennes la saison suivante. Avec l'équipe bretonne, il a notamment remporté la finale de la Coupe de France en avril 2019 contre le PSG (2-2, 6 t.a.b à 5). Depuis la fin de son contrat avec les Rouge et Noir, l'ancien Marseillais n'a pas trouvé de point de chute.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent