Juventus-Barcelone : Messi est "un alien" pour Buffon et "Dieu" pour Chiellini

Football

LIGUE DES CHAMPIONS - C'est ce samedi qu'aura lieu le match le plus attendu de la saison et, forcément, les joueurs de la Juventus appréhendent quelque peu de croiser la route de Lionel Messi.

Lionel Messi est un homme ponctuel. Quand vient l'heure des grands rendez-vous, il répond toujours présent. Non content d'avoir quasiment éliminé le Bayern Munich à lui seul en demie de la Ligue des champions, il a inscrit le but de l'année ce week-end en finale de la Coupe du Roi, passant en revue cinq défenseurs de l'Athletic Bilbao en partant de la ligne de touche, à hauteur du rond central. Évidemment, cela n'aura pas échappé aux joueurs de la Juventus, qui devront se coltiner l'Argentin samedi en finale de la Ligue des champions. Interrogés au sujet du quadruple Ballon d'or, certains ont livré leur sentiment, à mi-chemin entre crainte et excitation.

Chiellini : "Messi n'aurait pas pu marquer le même but en Italie"

C'est, par exemple, le cas de Giorgio Chiellini, qui a soufflé le chaud et le froid. D'abord dans un registre provocateur : "Oui, j'ai vu son but magnifique contre Bilbao mais je ne crois pas qu'il aurait pu le marquer en Italie, où on défend beaucoup mieux qu'en Espagne." Ensuite dans un registre dithyrambique : "Messi est le Dieu du football. C'est difficile de le comparer à Pelé ou Maradona mais c'est probablement le meilleur joueur de ces trente dernières années. Il nous faudra beaucoup de courage et d'humilité pour limiter son expression. Si nous y parvenons, nous aurons une chance."

Buffon : "Je mentirais en disant que je n'ai pas peur de lui"

De son côté, Gianluigi Buffon, qui n'a encore jamais affronté La Pulga en match officiel, se montre même encore plus élogieux, filant cette drôle de métaphore : "Messi est un alien qui se consacre à jouer avec les êtres humains. Le seul espoir est que, samedi, il redescende sur terre et se mêle à nous autres." Puis le gardien vétéran (37 ans) s'est fait plus sérieux : "C'est le meilleur du monde et il est au sommet de sa forme physique et mentale . L'affronter sera passionnant mais aussi angoissant. Je mentirais en disant que je n'ai pas peur. Ça s'arrêtera au moment du coup d'envoi. J'espère d'ailleurs que lui aussi a peur. Car nous avons quelques armes pour lui rendre le match difficile." Vivement !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter