Kevin Gameiro raconte les (surprenantes) coulisses de son transfert à l’Atlético de Madrid

Kevin Gameiro raconte les (surprenantes) coulisses de son transfert à l’Atlético de Madrid

MERCATO – Recruté cet été par l’Atlético de Madrid en provenance du Séville FC, Kévin Gameiro n’était en fait que le second choix du coach, Diego Simeone. C’est lui-même qui l’a révélé, revenant également sur l’approche du FC Barcelone dans le même temps.

Il y a eu la petite phrase, riche en mots-clés si chers aux moteurs de recherche, qui fera les gros titres : « Je veux aider Antoine Griezmann à gagner le Ballon d’Or. » Et puis il y a eu le reste, bien plus passionnant, de l’entretien accordé par Kévin Gameiro à la radio espagnole Cadena Cope, qui l’a diffusé dans la nuit de lundi à mardi. Le nouvel attaquant de l’Atlético de Madrid, qui forme désormais un redoutable duo avec « Grizi », y est longuement revenu sur la manière dont son transfert a été bouclé cet été, à un moment où le FC Barcelone avait aussi fait le forcing. 

Lire aussi

    Ce qui a fait pencher la balance en faveur des Colchoneros ? « Je sais que les attaquants du Barça (Messi, Suarez et Neymar, ndlr) veulent toujours jouer 90 minutes. Avoir du temps de jeu aurait donc été difficile. Et le jeu de l'Atlético convient mieux à mes qualités.» Mais il n’y a pas que ça. L’entraîneur, Diego Simeone, celui-là même pour lequel Antoine Griezmann a décidé de prolonger son contrat à Madrid, a également pesé de tout son poids. Mais pas de la façon qu’on aurait imaginée.

    Gameiro : "Simeone a été franc et ça m'a plu"

    « Il m'a téléphoné. Il m'a dit qu'il voulait recruter Diego Costa, mais que c'était très compliqué. Et que j'étais son autre option, a-t-il révélé. Ça ne m'a pas dérangé qu'il me dise ça, c'est le foot. Simeone a été franc et ça m'a plu.Aujourd'hui je suis à l'Atlético et c'est le principal. Je suis très différent de Diego Costa, je n'ai pas les mêmes qualités. » Des qualités singulières qui ont récemment conduit Didier Deschamps à réintégrer l'attaquant en équipe de France. « J'ai deux années pour m’installer dans le groupe. Si ça fonctionne bien à l'Atlético et que je marque beaucoup, je serai à la Coupe du monde en Russie. » Tiens, encore une petite phrase.

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

    EN DIRECT - Covid-19 : la quarantaine obligatoire mise en place dès samedi

    80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

    "Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

    Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

    Lire et commenter