Kidnappé ce week-end, l'international mexicain Alan Pulido a été libéré

Kidnappé ce week-end, l'international mexicain Alan Pulido a été libéré

LIBERATION - Les forces de l'ordre ont libéré l'international mexicain Alan Pulido qui avait été kidnappé samedi soir non loin de chez lui au nord-est du Mexique, ont annoncé lundi les autorités mexicaines.

Sain et sauf ! Kidnappé samedi soir dans son pays, l’international mexicain Alan Pulido a été libéré par les forces de l’ordre. L'attaquant du club grec de l'Olympiakos est "sain et sauf", ont précisé les autorités locales de l'Etat de Tamaulipas, sans donner de détails sur l'opération de sauvetage qui s'est déroulée "peu après minuit" dimanche. Pulido, âgé de 25 ans, est apparu lors d'une brève conférence de presse et a assuré qu'il se sentait "très bien, grâce à Dieu". Le gouverneur Egidio Torre Cantu a déclaré que les autorités poursuivaient leur enquête et que de nouvelles informations allaient être divulguées.

Six hommes avaient enlevé Pulido

Des membres de la famille du joueur ont raconté que six hommes armés avaient enlevé Pulido près de sa ville natale de Ciudad Victoria dans l'Etat de Tamaulipas, alors qu'il revenait d'une soirée samedi. Selon les médias locaux, il accompagnait sa compagne à une fête à Ciudad Victoria quand sa voiture a été interceptée par un convoi. La jeune femme a été immédiatement relâchée et a expliqué ne pas savoir où Pulido avait été emmené. La région où s'est déroulé l'incident est considérée comme l'une des plus dangereuses du Mexique, à cause du trafic de drogue et des risques d'enlèvements.

A LIRE AUSSI >> Toute l'actualité sportive est à retrouver sur metronews

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Variants du coronavirus : le Haut Conseil de la santé publique déconseille certains masques en tissu

Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

Lire et commenter