Ses idoles, son avenir, la notoriété... Kylian Mbappé se confie à l'occasion de son vingtième anniversaire

Football
DirectLCI
ANNIVERSAIRE - Ce jeudi 20 décembre, Kylian Mbappé fête ses 20 ans. Dans un entretien accordé au "Parisien", le prodige du football français évoque son statut de star du ballon rond, les sportifs qui ont marqué sa jeunesse et même son avenir hors des terrains.

Son nom était sur toutes les lèvres en cette année 2018. Auteur d'une année exceptionnelle et auréolé d'un titre de champion de France avec le PSG et d'un titre de champion du monde avec les Bleus en juillet dernier, Kylian Mbappé fête ce jeudi son vingtième anniversaire. A cette occasion, le prodige a accepté de se confier longuement au Parisien, qui lui a également consacré un supplément exceptionnel de huit pages dans son édition du jour.


Dans l'interview accordée au journal, le prodige tricolore revient notamment sur ses multiples idoles de jeunesse : "J’en ai eu plein des idoles ! Des champions comme LeBron James ou Roger Federer. Adolescent, j’étais fan absolu de Cristiano Ronaldo, je mimais ces gestes, je voulais faire les mêmes tirs. Petit, j’ai eu la chance de rencontrer plein de joueurs de l’équipe de France, Zinédine Zidane, Thierry Henry. J’allais dans beaucoup de stades quand j’étais jeune, croiser des joueurs, ça me marquait."

Être admiré, cela signifie aussi qu’on a beaucoup de responsabilités.Kylian Mbappé dans Le Parisien.

Alors qu'il évolue d'ores et déjà avec des joueurs de classe mondiale que ce soit au Paris Saint-Germain qu'en équipe de France, "Kyky" aurait adoré jouer avec un joueur qui a marqué à jamais la mémoire des Français un certain 12 juillet 1998 : Zinédine Zidane. "C’est une réponse facile ! Pour tout Français, c’est évident", déclare-t-il tout sourire. 


S'il se réjouit de sa notoriété planétaire, Mbappé veut notamment montrer l'exemple aux plus jeunes : "J’aime être au contact des enfants, voir un sourire sur leur visage, c’est quelque chose d’extraordinaire pour moi. Mais être admiré, cela signifie aussi qu’on a beaucoup de responsabilités. Il faut être exemplaire le plus possible sur le terrain, mais aussi en dehors. C’est un défi que je mène tous les jours."

Un avenir sur le banc de touche ?

S'il affirme être passionné par le football depuis son plus jeune âge, le natif de Bondy regrette, contraintes professionnelles obligent, de ne plus pouvoir pratiquer certaines activités : "Ce qui me manque le plus, c’est de pouvoir skier. Je ne peux plus dévaler les pistes de ski à cause de la pratique de mon sport. J’ai commencé à 2 ou 3 ans et j’en ai fait jusqu’à 15 ans. On est allé en famille dans plusieurs stations comme Tignes, La Plagne ou encore Avoriaz. A la fin de ma carrière, je vais louer une piste pour moi tout seul ! Ou plutôt pour moi, mes potes et ma famille."


Si ses meilleures années de footballeur professionnel sont devant lui, le joueur formé à Monaco entend bien continuer dans le monde du ballon rond une fois sa carrière achevée. "J’espère que je serai entraîneur ! Mon père (Wilfrid) et mon oncle (Pierre) m’ont montré la voie à suivre et ce métier m’a toujours fasciné. Je suis un amoureux du terrain et j’aimerais ne jamais le quitter", explique-t-il dans le quotidien. Espérons, comme le principal intéressé, que cela arrive le plus tard possible ...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter