Kylian Mbappé veut disputer les JO de Tokyo en plus de l’Euro 2020 avec les Bleus, mais est-ce bien raisonnable ?

Football

FOOTBALL – Kylian Mbappé a fait savoir sa volonté de prendre part au tournoi de football des prochains Jeux olympiques, en 2020 à Tokyo. Problème : l’équipe de France devrait disputer, quelques jours auparavant, la phase finale de l’Euro 2020...

Kylian Mbappé, à 20 ans, a déjà eu maintes occasions de prouver la qualité de son sens du placement. Sur le terrain, comme en témoignent ses statistiques cette saison (39 buts en 43 matchs), mais aussi en dehors, avec sa déclaration déjà fameuse aux Trophées UNFP, pour réclamer "plus de responsabilités" sous peine de devoir quitter Paris. Il vient, une nouvelle fois, d’en faire la démonstration en exprimant, l’air de rien, sa volonté de participer aux prochains Jeux olympiques, pour lesquels les Bleuets se sont qualifiés lundi soir, une première depuis 1996.

Voir aussi

"Avec la sélection, il me reste encore à remporter l'Euro. Mais j'aimerais aussi disputer les Jeux Olympiques", avait-il en effet fait savoir dès le mois d’octobre 2018, en marge d’un événement dans sa ville natale de Bondy. Avant de remettre le couvert depuis Tokyo, ville-hôte des prochains JO, où il se trouvait en tournée promotionnelle la semaine dernière : "Les gens d'ici sont très accueillants, très sympas, j'ai vraiment envie de revenir le plus vite possible. Pourquoi pas l'année prochaine pour les Jeux olympiques ? J'ai toujours dit que c'était un rêve. Après, ça ne dépend pas que de moi." Puis d’enfoncer le clou via un tweet se passant de commentaire, posté lundi soir. 

Il faut d’abord savoir que, contrairement à ce qu’il se passe dans l’immense majorité des autres sports, en football, le tournoi olympique ne représente pas un sommet à atteindre. La faute à la Fifa qui, dès le début des années 1920, a perçu que sa discipline accaparait l’essentiel de l’audience, et a donc demandé au CIO de modifier son règlement pour limiter à 23 ans l’âge maximum pour prendre part à la grand-messe olympique ballon au pied. L’idée étant de préserver la Coupe du monde de toute concurrence. Et, pour ne pas faire doublon avec le Mondial Espoirs (moins de 21 ans), la Fifa et le CIO se sont finalement entendus sur la possibilité d’intégrer dans les sélections trois joueurs de plus de 23 ans.

C'est agréable que Kylian puisse déclarer ça. Ça montre qu'il est intéressé par toutes les équipes de France.- Noël Le Graët

Dit autrement : il est devenu rarissime (et le mot est faible) de voir un joueur d’envergure, souvent déjà sollicité par de très (trop ?) nombreuses compétitions, réclamer de participer aux Jeux olympiques. C’est pourtant ce que vient de faire Kylian Mbappé, et l’on comprend ainsi pourquoi le président de la FFF, Noël Le Graët, s’en est réjoui dans les colonnes du Parisien, en ces termes ce mardi : "C'est agréable que Kylian puisse déclarer ça. Ça montre qu'il est intéressé par toutes les équipes de France, et surtout par les JO. Encore une fois, c'est agréable." Puis le patron du football français de poser cette condition : "Il faudra d'abord poser la question à Sylvain Ripoll. La décision lui appartiendra."

Le sélectionneur de l’équipe de France Espoirs, actuellement en pleine préparation d’une demi-finale de l’Euro face à l’Espagne, a d’autres chats à fouetter, mais il a tout de même pris la peine de remercier l’attaquant pour son acte de candidature, lundi soir sur BeIN Sports. Manière d’indiquer qu’il n’insulte par l’avenir. Mais la décision, de toute façon, ne dépendra pas que de lui non plus. L’équipe de France A, si elle se qualifie, disputera d’abord l’Euro 2020 l’été prochain. Un Euro dont la finale est programmée le 12 juillet, soit dix petits jours avant le début du tournoi olympique.

Et Kylian Mbappé, à titre d’exemple, a disputé, à l’issue de l’actuelle saison, sans grande compétition internationale au bout, 54 matchs. Auxquels il faudrait donc ajouter, l’an prochain, jusqu’à sept matchs d’un Euro qui, pour la première fois, se disputera dans plusieurs pays d’Europe, ce qui implique de fatigants déplacements en avion, et six autres à l’autre bout de la planète, avec dix jours d’intervalle entre les deux. Physiquement, cela se paierait au prix cher. Et déplairait sans doute au PSG, qui devrait alors, en outre, se passer de son joueur durant tout le mois d’août, voire une bonne partie de septembre, quand débute la Ligue des champions...  À titre de comparaison, Neymar, pour disputer les JO de Rio en 2016, avait, lui, fait l’impasse sur la Copa America de cette année-là, histoire de ne pas trop contrarier son club de l’époque, le FC Barcelone.

Certes, Kylian Mbappé est plus jeune (le Brésilien avait quatre ans de plus à l’époque) et sans doute plus motivé, au nom du plan de carrière qu’il s’est fixé et de son goût affirmé pour la culture japonaise, mais, même s’il blesse moins, et même s’il envisage de se soumettre à une préparation physique spécifique l’an prochain selon France Football, il faut se souvenir de ce que disait de lui Thomas Tuchel, le coach du PSG, en février, c’est-à-dire avant même de le voir finir la saison au bout du rouleau : "Il joue beaucoup, peut-être trop. Il est un peu fatigué, il manque de précision."

Voir aussi

Surtout, Kylian Mbappé aura, quoi qu’il arrive, la possibilité de prendre part à un tournoi olympique en 2024, puisque la France accueillera alors les JO (ce qui la qualifie d'office) et qu’il se trouvera dans la fleur de l’âge, ce qui ne sera pas le de tout le monde. En outre, l'attaquant parisien, très précoce, est directement passé des moins de 19 ans à l’équipe de France A, sans passer, comme les autres, par la case Espoirs, ce qui peut aussi poser un problème d’iniquité au sein même du groupe.

Quid de Varane, Pogba ou Griezmann ?

Interrogé par Le Parisien sur l’éventualité de convoquer d’autres joueurs de plus de 23 ans, comme Antoine Griezmann, Paul Pogba ou Raphaël Varane, lors des prochains JO, Noël Le Graët a ainsi fermement opposé une fin de non-recevoir, avec un argument qui semble aussi devoir s’appliquer à Kylian Mbappé : "Non, ce n'est pas réaliste. Ceux qui ont mérité cette qualification méritent d'y être. On peut avoir des équipes différentes, mais pour Tokyo, ça m'étonnerait."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter