L'Atlético de Madrid veut "bloquer la licence" d’Antoine Griezmann pour l’empêcher de jouer avec le FC Barcelone

Football
FOOTBALL – Le récent transfert d’Antoine Griezmann au FC Barcelone a provoqué la colère de son ancien club, l’Atlético de Madrid, qui emploie tous les moyens à sa disposition pour empêcher le Français d’évoluer sous ses nouvelles couleurs.

L’Atlético de Madrid avait prévenu d’emblée, dans son communiqué incendiaire du 5 juillet dernier, qu’il avait "entamé des procédures qu'il considère opportunes en vue de la défense de ses droits et de ses intérêts légitimes". En cause : le transfert d’Antoine Griezmann au FC Barcelone, et plus particulièrement le montant de sa clause libératoire, passé de 200 à 120 millions d’euros le 1er juillet. La transfert ayant été officialisé le 12 juillet, le Barça en a payé 120, mais l’Atlético en réclame aujourd’hui 200, arguant "que l'accord entre le joueur et le FC Barcelone a été conclu avant le 1er juillet". Ce à quoi le président du club catalan avait répondu : "Cette affaire n’évoluera pas, car il n’y a rien."

Pourtant, tout porte désormais à croire que si, il y a bien quelque chose. Dès le 13 juillet, nous apprenions en effet que l’Atlético avait saisi la Fifa pour contester la légalité de la transaction (lire tous les détails en cliquant sur le lien ci-dessus), faisant peser sur le Barça la menace d’une sanction financière et d’une interdiction de recrutement, ainsi qu’une potentielle suspension de quatre mois sur le joueur. Mais ce n’était même pas tout, puisque nous apprenons ce mardi que le club madrilène a aussi engagé une procédure auprès de la Ligue espagnole de football professionnel.

L'Atlético nous a écrit pour demander si nous pouvions bloquer la licence de Griezmann au Barça. Et oui, il est possible de le faire.Javier Tebas, président de la Ligue espagnole

C’est le président de cette instance, Javier Tebas, qui l’a lui-même révélé sur les ondes de la radio OndaCero, lâchant : "L'Atlético nous a écrit pour demander si nous pouvions bloquer la licence de Griezmann au Barça. Et oui, il est possible de le faire. Un mécanisme a été mis en place et ce sont les instances qui devront résoudre la situation. Personnellement, je n'ai aucun élément de jugement." Une démarche qui, si elle aboutissait, empêcherait, de facto, Antoine Griezmann de jouer des rencontres officielles, et pourrait même annuler le transfert. Javier Tebas précise cependant que "la procédure est lourde et prendra beaucoup de temps". Dit autrement : le Français est encore loin d’être sorti de l’auberge.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter