"L'opération de Neymar s'est bien passée" et le PSG reprend les choses en main

CONVALESCENCE - Comme c'est le cas depuis qu'il a mis les pieds au Brésil - dont celui blessé, donc... - c'est la Fédération auriverde qui donne des nouvelles de la star du PSG. Un état de fait confirmé par les dernières nouvelles rassurantes de l'attaquant qui nous parviennent mais qui va prendre fin. Car, désormais, le club parisien compte bien gérer la comm' du patient Neymar.

S'il y a bien quelque chose que nous a appris ces derniers jours la blessure de Neymar, c'est que la liaison entre la France est le Brésil est compliquée. Car après les fritures sur la ligne entre le père du joueur, qui a coupé l'herbe sous le pied du PSG en annonçant une indisponibilité plus longue qu'annoncé, et le club de la capitale, la communication a aussi grésillé entre Paris et le docteur de la Seleçao, qui a préféré évoquer une "fracture" du 5e métatarsien plutôt qu'une "fissure". Comme, là encore, l'avait déclaré le club, qui joue sa saison face au Real Madrid mardi prochain...


Bref, les tensions autour de la cheville droite de l'ancien attaquant du Barça sont vivaces. Et si l'annonce d'une opération qui "s'est bien passée", effectuée ce samedi par la Fédération brésilienne, est une bonne nouvelle et a soulagé supporters parisiens et auriverde, elle n'empêche pas de nouvelles tractations en coulisses. Ainsi, comme nous l'apprend O Globo, le média n° 1 au Brésil passé en "mode Neymar" depuis la blessure de l'idole du pays, le PSG a décidé de reprendre les choses en main et de présider (de nouveau) à la communication de son joueur.

La Fédé brésilienne prévoyait une salle de presse pour 100 journalistes dans l'hôpital...

"Selon le bureau de presse de l'hôpital où Neymar est soigné, le PSG a informé la direction de l'établissement situé à Belo Horizonte qu'il s'occuperait désormais de gérer toutes les informations sur le joueur et son opération susceptibles d'être rendues publiques", détaille ainsi O Globo


Un recadrage visiblement nécessaire, car la Fédé auriverde avait prévu la mise en place d'une salle de presse pouvant accueillir jusqu'à 100 journalistes au sein même de l'hôpital et des points réguliers... Une ardeur compréhensible dans la mesure où le Mondial débute dans à peine plus de cent jours et que le pied du capitaine brésilien a viré à l'affaire d'état. Sauf que Paris a bien l'intention d'avoir encore voix au chapitre, Maxwell, l'ancien latéral du PSG devenu "coordinateur sportif", et le professeur Gérard Saillant, chirurgien français mondialement reconnu, ont donc été dépêchés sur place pour veiller au grain. 

Preuve de ce nouveau mode de gestion : si c'est la Fédération brésilienne qui a donné les premières (bonnes) nouvelles de Neymar après son intervention,  le PSG a pris ensuite la main : "L’intervention menée par le docteur Rodrigo Lasmar s’est parfaitement déroulée, peut-on lire sur le site du club. Elle a consisté en la pause d’une vis associée à une greffe mise au niveau de la lésion du cinquième métatarsien droit. La rééducation va débuter en post-opératoire immédiat sous le contrôle du kinésithérapeute du club. Un bilan sera réalisé dans 6 semaines afin de préciser la date possible de la reprise de l’entraînement", indique le communiqué.  


Ainsi, une fois l'attaquant sorti de l'hôpital - a priori dimanche -, c'est bien Paris qui se réappropriera son joueur payé 222 millions d'euros l'été dernier et forfait "deux mois et demi à trois mois". Un temps sans doute aussi nécessaire pour rétalir complètement la communication entre Rio et Paris. Neymar lui garde le contact : il paraît qu'à peine réveillé, il a regardé le PSG étrillé Troyes 2 à 0. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar la superstar du PSG

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter