L'arbitrage vidéo mis en place pour l'Euro 2020 et la prochaine édition de la Ligue des champions

Football

CHANGEMENT - L'UEFA a annoncé ce jeudi l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) pour l'Euro 2020 et l'édition 2019-2020 de la Ligue des champions. Elle prendra cependant effet seulement en 2020-2021 concernant la Ligue Europa.

Après une utilisation durant le Mondial 2018 et dans plusieurs grands championnats européens, notamment la Ligue 1, l'assistance vidéo à l'arbitrage, aussi appelée VAR, sera utilisée lors de l'Euro 2020 mais aussi au cours de la prochaine édition de la Ligue des champions, en 2019-2020, a annoncé l'UEFA ce jeudi, en marge d'une réunion de son comité exécutif.

Lire aussi

Dans un premier temps, l'instance européenne de football avait préféré temporisé quant à l'utilisation de ce dispositif technologique pour les compétitions de club et de sélections qu'elle organise. "Nous  sommes confiants que l'introduction de la VAR en août 2019 va nous donner assez de temps pour mettre en place un système solide" a ainsi expliqué le président de  l'UEFA, Aleksander Ceferin, dans un communiqué de l'instance.

L'édition 2020-2021 de la Ligue Europa aussi concernée

Comme indiqué dans ce même communiqué, l'utilisation de la VAR prendra effet dès la phase éliminatoire de la Ligue des champions, à savoir en août 2019. La Supercoupe d'Europe 2019 profitera également de l'assistance vidéo, alors que la Ligue Europa franchira le pas seulement lors de l'édition 2020-2021, dès la phase de groupes, au même titre que la Ligue des Nations 2021.

En vidéo

ARCHIVE - L'arbitrage vidéo utilisé lors de la Coupe du monde 2018

En marge du tirage au sort de la Ligue des champions 2018/19 fin août à Monaco, le président de l'UEFA n'avait pas totalement écarté la possibilité d'utiliser la technologie pour la finale de la compétition en fin de saison. "Je ne l'exclus pas, mais actuellement, je ne pense pas que ça se produira", avait-t-il alors déclaré. "Quand nous serons prêts, nous l'utiliserons mais ce n'est pas si facile parce qu'on doit choisir le prestataire, ce n'est pas facile d'organiser une  compétition sur tout un continent avec tous les arbitres, donc, nous avons encore des problèmes.", avait ajouté Aleksander Ceferin. "La VAR n'est pas encore parfaite mais nous savons qu'on ne peut pas revenir en arrière : tôt ou tard, la technologie arrivera."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter