La Belgique dévoile le portrait-robot de son futur sélectionneur

La Belgique dévoile le portrait-robot de son futur sélectionneur
Football
DirectLCI
PROFIL – Après l'éviction de Marc Wilmots, la Belgique est à la recherche d’un nouvel entraîneur. La Fédération belge a dressé le portrait du technicien désiré sur son site officiel.

Annoncé comme l’un des favoris de l’Euro, la Belgique s’est pris les pieds dans le tapis face au pays de Galles (1-3) en quarts de finale. Ce camouflet a révélé au grand jour les manques des Diables Rouges, qui ressemblent plus à une somme d’individualités sans fil directeur qu’à un véritable collectif. Pour insuffler un nouveau souffle à cette équipe, Marc Wilmots a été écarté (par le biais d’une résiliation de contrat) alors que certains joueurs comme Thibaut Courtois avaient des griefs concernant l’approche tactique de l’ancien attaquant de Bordeaux.

"Ayant prouvé pouvoir transmettre son expertise tactique et stratégique à des joueurs du top mondial"

La Fédération belge s’est donc mise en quête d’un successeur et procède de manière originale en publiant "le profil souhaité du nouvel entraîneur fédéral des Diables Rouges" sur son site. Sont énumérés neuf critères pour pourvoir le poste. "Avoir de l’expérience et ayant obtenu des résultats dans le monde du football actuel qui est en constante évolution, - Ayant prouvé pouvoir transmettre son expertise tactique et stratégique à des joueurs du top mondial, - Ayant prouvé pouvoir travailler avec tous les experts qui sont nécessaires au sein du football moderne du top mondial, -Quelqu’un qui maîtrise son contexte social et high performance, -Un communicateur ouvert et solide, -Qui maîtrise bien le management des générations, -Qui a prouvé être en mesure d’installer une culture 'high performance', -Qui a prouvé pouvoir travailler au sein d’une structure et organisation existante et qui souhaite en concertation s’inscrire dans la politique URBSFA en matière de team management, de facilités d’entraînement, du cadre financier, commercial et communicatif."

 

Les candidatures doivent être déposées avant la date butoir fixée au 31 juillet et se référer par mail au directeur technique, Chris Van Puyvelde. Alain Perrin, ancien sélectionneur de la Chine après avoir notamment entraîné Troyes, Marseille et Lyon, devrait faire acte de candidature selon L’Equipe assez rapidement. Le nom de Rudi Garcia circule aussi. La Belgique doit dénicher son nouvel homme fort avant d’affronter l’Espagne, en match amical, le 1er septembre prochain et d’entamer sa campagne de qualifications pour le Mondial 2018 en Russie contre Chypre (6 septembre).  

A LIRE AUSSI>>  Frustrée de son Euro, la Belgique se sépare de Wilmots

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter