La Chine va plafonner les salaires (démesurés) versés par les clubs

La Chine va plafonner les salaires (démesurés) versés par les clubs
Football
DirectLCI
FOOTBALL – Afin de limiter les fortes dépenses des clubs qui attirent les joueurs étrangers à coup de millions, la fédération chinoise a décidé de leur imposer des plafonds salariaux et de scruter leurs finances.

La fédération chinoise prend le problème à bras le corps. Alors que les clubs du pays ont décidé de concurrencer les grosses cylindrées européennes sur le marché des transferts en attirant à coup de millions des joueurs étrangers à la renommée mondiale, l’instance locale tente de tempérer leurs ardeurs en leur imposant diverses mesures destinées à favoriser le football chinois. La dernière en date ? La mise en place de plafonds salariaux afin de limiter les sommes astronomiques dépensées pour l’achat de footballeurs étrangers qui se font de plus en plus nombreux en Chinese Super League (Tevez, Lavezzi, Oscar, Witsel, Hulk...).

Les plafonds de salaires seront définis en fonction des revenus des clubs

Les équipes devront désormais fournir des informations détaillées sur leur situation budgétaire, dont leurs sources de financement, a indiqué jeudi soir la Fédération chinoise de football (CFA) dans un communiqué. Les plafonds de salaires seront définis en fonction des revenus des clubs, a-t-elle ainsi précisé. Les clubs déboursant des "sommes extrêmement importantes" pour des indemnités de transfert devront désormais investir de façon proportionnelle dans la formation de jeunes joueurs, a indiqué la fédération. Elle n'a en revanche pas précisé si des amendes seraient infligées aux équipes ne respectant pas les plafonds salariaux.

Cette mesure fait notamment écho à l’incroyable rémunération versée à Carlos Tevez, recruté cet hiver par le Shanghai Shenhua, qui va devenir le footballeur le mieux payé de la planète à la faveur d’un salaire annuel estimé à 38 millions d’euros. L’autre club de la ville, le Shanghai SIPG, s’était également distingué au mois de décembre en déboursant 60 millions d’euros pour s’attacher les services du milieu de terrain brésilien Oscar. Un peu plus tôt dans la semaine, la fédération avait déjà limité à trois le nombre de footballeurs étrangers pouvant être alignés par chaque équipe lors des matches. Elle a également imposé aux équipes de faire jouer à chaque rencontre au moins deux jeunes footballeurs chinois U23, afin de développer le ballon rond national.

En vidéo

Top 10 : Les bonnes affaires du mercato hivernal

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter