La Coupe du monde 2022 au Qatar se jouera en hiver

La Coupe du monde 2022 au Qatar se jouera en hiver

DirectLCI
FOOTBALL - C'est la fin d'un tabou. Le Mondial 2022, organisé par le Qatar, ne se jouera pas durant l'été comme il est de coutume. Pour la première fois, en raison des chaleurs caniculaires qui sévissent dans l'émirat à partir du mois de mai, la compétition la plus prestigieuse sera disputée entre la mi-novembre et la mi-janvier "au plus tard" comme l'a annoncé mercredi sur France Info Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa.

C'est donc officiel, la Coupe du monde 2022 au Qatar ne se déroulera pas au cours de l'été, comme le veut la tradition. Dans un entretien à France Info , Jérôme Valcke, le secrétaire général de la FIFA, a indiqué que, pour la première fois de l'histoire, la plus prestigieuse compétition de football "se jouera entre le 15 novembre et le 15 janvier au plus tard".

Dans cet interview, le Français se montre catégorique et précise sa pensée en avançant que la période comprise entre la mi-novembre et la fin du mois de décembre était "le moment où la météo est la plus favorable et où vous jouez avec une température équivalente à celle d'un printemps un peu chaud en Europe, en moyenne à 25°. Idéal pour jouer au football." On est évidemment bien loin des 50° et des taux d'humidité pouvant aller à 80% que connait le petit émirat durant l'été.

La grogne va se faire entendre

Mais cette période n'est pas "idéale" pour tout le monde. En effet, en plus des championnats nationaux qui devront prendre en compte dans leur calendrier cette parenthèse incontournable, des droits télévisés qu'il va falloir renégocier, les sports d'hiver vont devoir faire face à une concurrence "inattendue". En novembre dernier, la Fédération internationale de ski (FIS) ne cachait pas son mécontentement quant à un éventuel décalage du Mondial de foot durant une année olympique. 

Le 3 novembre dernier, la FIS a proposé aux six autres fédérations internationales de sports olympiques d’hiver de signer un texte contre l’organisation de la Coupe du monde 2022 durant leur saison de prédilection." Une manoeuvre à laquelle les représentants croient à peine : "Ce sont les rois du monde, ou du moins, le croient-ils. Et Ils font ce qu’ils veulent”, a regretté le patron de la FIS, Gian Franco Kasper.

Plus d'articles

Sur le même sujet