La défense de l'équipe de France en souffrance

Football
FOOTBALL - Didier Deschamps devra innover au moment de composer sa défense face à l'Albanie et la Suède les 14 et 18 novembre. Le sélectionneur des Bleus, qui publiera sa liste le 6, sera en effet confronté aux longues blessures d'Evra et Sakho. Mais aussi aux disgrâces de Mangala et Kurzawa.

Il y a longtemps que Didier Deschamps n'avait pas vu poindre un nuage à l'horizon. Il y avait bien eu le forfait pour le Mondial brésilien puis la retraite internationale de Franck Ribéry , mais l'affaire a été si calmement gérée, grâce à l'émergence d'Antoine Griezmann , que les secousses sont restées imperceptibles. En revanche, cette fois, avec les forfaits déjà acquis de Patrice Évra et de Mamadou Sakho en vue des deux matches amicaux face à l'Albanie, le 14 novembre à Rennes, puis à la Suède, le 18 à Marseille, le sélectionneur de l'équipe de France va devoir sérieusement se creuser le ciboulot. D'autant que ces tuiles se conjuguent aux malheurs de deux remplaçants potentiels, Éliaquim Mangala et Layvin Kurzawa. Un véritable chantier.

En défense centrale
Le cas de Sakho, vice-capitaine durant la Coupe du monde , était déjà problématique. Sa blessure à la cuisse, contractée il y a plusieurs semaines, lui avait fait manquer les rencontres contre le Portugal (2-1) et en Arménie (0-3) en octobre. Selon Le Parisien , la convalescence du défenseur de Liverpool durera plus longtemps que prévu. Troisième dans la hiérarchie des centraux des Reds avant ce bobo, il avait quitté Anfield avec fracas le 28 septembre en apprenant qu'il ne figurait pas sur la feuille de match pour le derby face à Everton. Un geste d'humeur qui n'avait guère plu à son coach, Brendan Rodgers. C'est dire à quel point l'ex-emblème du PSG devra cravacher pour retrouver du temps de jeu.

Tandis que Laurent Koscielny enchaîne les blessures musculaires , cette situation aurait dû profiter à Éliaquim Mangala. Devenu cet été le défenseur le plus cher du monde (54 millions d'euros) en ralliant Manchester City , l'ancien taulier du FC Porto avait suffisamment rongé son frein sur le banc des Bleus . Mais son début de saison est catastrophique. Déjà apparu à la peine contre le Portugal, Mangala a sombré mardi dernier à Moscou en Ligue des champions (2-2) puis samedi à West Ham (2-1), où tous les buts encaissés ont été pour sa pomme. "City ne le protège pas donc on a joué le plus possible de son côté, a confié Sam Allardyce, le coach des Hammers. Kompany est à son niveau depuis longtemps. Mais ce gars (Mangala, ndlr) ne l'est pas, il se cherche encore."

Sur le flanc gauche
Touché à la cuisse gauche la semaine dernière lors d'un entraînement avec la Juventus, Patrice Évra a passé lundi un examen qui a révélé une lésion. Sa durée d'indisponibilité est estimée à un mois et sa doublure Lucas Digne le remplacera poste pour poste. L'autre bénéficiaire de ce forfait devrait être Benoît Trémoulinas, parce que Deschamps l'avait inclus parmi les sept réservistes en vue du Mondial. Mais surtout parce que le sélectionneur, très à cheval sur les questions liées au comportement de ses hommes, fera sans doute payer au prometteur Layvin Kurzawa son insolence lors de Suède-France Espoirs (4-1) le 14 octobre, quand il avait chambré ses adversaires . Trémoulinas a 28 ans, Kurzawa 22. La bêtise de ce dernier, que tout le monde voyait déjà intégrer les A, retarde donc encore la succession à moyen terme d'Évra (33 ans).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter