La Juve se défend d'être liée à la mafia

La Juve se défend d'être liée à la mafia
Football

POLÉMIQUE - Un journal italien accuse le club turinois de cautionner une revente de billets par des groupes d'ultras infiltrés par la 'Ndrangheta...

Une mise au point. Mise en cause par le quotidien Il Fatto - qui a affirmé jeudi qu'Andrea Agnelli, le président de la Juve, avait rencontré le leader ultra Rocco Dominello, arrêté par le passé pour ses liens avec la 'Ndrangheta - la Veille Dame s'est défendue un peu plus tard dans la journée. Via un communiqué, le club quintuple champion d'Italie en titre a notamment expliqué "avoir confié à des juristes le soin de défendre [son] honneur et [son] intégrité" et nie tout lien avec la 'Ndrangheta, la mafia calabraise. 

En cause, comme l'affirme ce quotidien italien, l'infiltration des groupes d'ultras de la Juve par l'organisation criminelle, afin de revendre des billets fournis par le club avec de forts profits. "Le procureur de Turin a récemment conclu une enquête sur certaines familles considérées comme appartenant à la 'Ndrangheta qui auraient essayé de s'infiltrer dans certaines activités du club, mais aucun employé de la Juventus ou assimilé n'a fait l'objet d'une enquête de justice", conclut le communiqué.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

EN DIRECT - Covid-19 : les Français largement favorables au reconfinement annoncé, selon notre sondage

Reconfinement : crèches, écoles, collèges et lycées resteront ouverts "avec des protocoles sanitaires renforcés"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

Reconfinement : dans quelles conditions pourrai-je encore me déplacer ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent