La Liga sens dessus dessous

La Liga sens dessus dessous

Football
DirectLCI
ESPAGNE – En trois jours, la Liga s'est enfermée dans un suspense qui devrait tenir en haleine les supporters jusqu'à la fin de la saison. Mercredi, le Real, après avoir perdu le Clasico, s'est à nouveau incliné, tandis que le Barça et l'Atlético, le leader, se sont imposés.

Un scénario imprévisible. Il y a quelques jours encore, les spécialistes du football espagnol prédisaient un futur titre de champion au Real Madrid : le Clasico de dimanche dernier face à un Barça en difficulté ne devait être qu'une formalité pour le leader d'alors, qui devait prendre quasi définitivement ses distances avec son dauphin, l'Atlético, l'autre club de la capitale.

Mais rien ne s'est passé comme prévu pour les hommes de Carlo Ancelotti. Battus par les Catalans à l'issue d'un match épique (4-3) , les Merengues ont essuyé mercredi une seconde défaite d'affilée, alors que la concurrence, elle, poursuivait sa marche en avant. Résultat : le Real est troisième avec 70 points, le Barça deuxième à deux unités devant et l'Atlético est leader avec 73 points. Retour sur cette 30e journée de folie.

Le Real toujours KO
Clairement, les Madrilènes n'ont toujours pas digéré le scénario de leur défaite lors du Clasico. Entre les polémiques et les regrets , les coéquipiers de Cristiano Ronaldo devaient profiter de leur déplacement à Séville pour se remettre à l'endroit. Raté ! Dans un match où le Real a pourtant ouvert le score par CR7, les erreurs défensives de Pepe et Xabi Alonso ont coûté cher aux Merengues de nouveau battus (2-1). Un comble pour une équipe qui, avant ces trois jours fatidiques, était invaincue depuis 30 matches... Pas sûr que les excuses de Marcelo, qui a demandé "pardon" aux supporters, suffisent à faire passer la pilule.

Le Barça entre rires et larmes
La soirée aurait dû être belle. Une victoire nette contre le Celta Vigo (3-0), un doublé de Neymar qui relance la saison du Brésilien et un but de Lionel Messi pour pas qu'il n'y ait de jaloux... Mais la grave blessure de Victor Valdés en début de rencontre est venue gâcher la fête. Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, le gardien catalan est forfait jusqu'à la fin de saison et va rater le Mondial. Un "choc" pour les Blaugranas qui vont devoir gérer la dernière ligne droite de la Liga avec José Manuel Pinto dans les cages, un portier bien moins performant que Valdés.

L'Atlético veut en profiter
C'est le grand gagnant de cette séquence. Tandis que les deux ogres de la Liga s'écharpaient pendant le Clasico dimanche, l'autre club de Madrid, lui, s'imposait tranquillement 2-0 face au Bétis Séville et prenait la tête du Championnat (à égalité de points avec le Real mais une meilleure différence de buts). Une place que les Colchoneros ont confortée mercredi soir puisqu'ils se sont imposés contre Grenade, grâce à un but de l'inévitable Diego Costa (1-0). Désormais, les hommes de Diego Simeone possèdent un point d'avance sur le Barça et comptent bien "jouer les huit derniers matches de la saison comme autant de finales", confiait l'entraîneur argentin à l'issue de cette imprévisible 30e journée.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter