La Ligue 1 Conforama deviendra la Ligue 1 Uber Eats à partir de 2020

Football

"LIGUE 1 UBER EATS" - La plateforme de livraison de repas succède à Conforama en tant que partenaire-titre de la Ligue 1 de football, a annoncé ce mercredi la Ligue de football professionnel (LFP). L'accord prendra effet en 2020.

La Ligue 1 a un nouveau nom. Après Conforama, le championnat de France s'appellera désormais "Ligue 1 Uber Eats". La plateforme de livraison de repas à domicile Uber Eats va succéder à l'enseigne d'ameublement comme partenaire-titre ("namer") à partir de la saison 2020/2021, a annoncé ce mercredi la Ligue de football professionnel (LFP).

Le montant de l'accord n'a pas été dévoilé mais devrait avoisiner 15 millions d'euros par an, selon le quotidien L'Equipe. Une somme qui représente le double de ce qui avait été convenu avec Conforama. Uber Eats sera d'abord "partenaire officiel de la Ligue 1 dès la saison 2019/2020", puis "'namer' de la compétition, qui deviendra la Ligue 1 Uber  Eats, pour les deux saisons suivantes 2020/2021 et 2021/2022", a précisé la LFP dans un communiqué.

Lire aussi

La pratique du "naming" se répand dans le football

 Avec cette nouvelle collaboration entre le premier échelon du football français et une marque commerciale, la pratique du "naming" s'ancre un peu plus dans le paysage national du ballon rond. Dès 2016, Domino's Pizza était devenu le partenaire-titre de la Ligue 2 (D2  française). Conforama, le partenaire-titre actuel de la Ligue 1, s'était engagé en 2017 pour trois ans, à hauteur de 25 millions d'euros.

En septembre 2018, c'est le groupe indien BKT, notamment spécialisé dans les pneumatiques, qui est devenu celui de la Coupe de la Ligue. "Après des accords de partenariat avec les grandes franchises de sport américain, nous sommes très fiers qu'Uber Eats ait choisi la Ligue 1 comme premier partenariat sportif européen avec pour objectif d'y accompagner son développement. Nous sommes aussi particulièrement heureux de pouvoir associer la Ligue 1 à une marque très forte auprès des jeunes consommateurs", s'est félicité Didier Quillot, le directeur général de la LFP. 

Lire et commenter