La Micronésie encaisse 68 buts en 2 matches !

La Micronésie encaisse 68 buts en 2 matches !

Football
DirectLCI
CARNAGE – La sélection U23 de Micronésie a encaissé 68 buts en l'espace de deux matches, sans en marquer un seul ! Les Fidji et Tahiti se sont donné un malin plaisir d'infliger deux corrections historiques à la petite île du Pacifique.

C'est ce qu'on appelle une correction, une fessée, un carnage ou bien une boucherie, faites votre choix ! La sélection U23 de Micronésie, qui dispute actuellement les jeux du Pacifique à Port Moresby en Papouasie-Nouvelle Guinée, a littéralement coulé face aux Fidji et Tahiti lors de ses deux premières journées, puisqu'elle a encaissé la bagatelle de 68 buts à l'issue de ces 180 minutes de jeu. Oui, vous avez bien lu, 68 buts. Petite précision, la petite île, qui recense tout juste 100 000 habitants, n'a pas trouvé une seule fois le chemin du but.

Difficile de rester positif quand on a encaissé autant de buts. C'est pourtant ce que tentait de faire le sélectionneur de la Micronésie après la déroute 38-0 face aux Fidji dimanche, quelques jours après la débâcle infligée par Tahiti 30-0. "Nous sommes ici avant tout à des fins de développement et j'essaye juste de maintenir les gars motivés", a déclaré le sélectionneur Stan Foster à l'issue du 2e match de son équipe dans le cadre des jeux du Pacifique.

"Les Fidjiens auraient dû marquer plus"

"Je voulais juste que les gars continuent de se battre jusqu'au bout pour qu'ils puissent se dire en quittant le terrain qu'ils avaient fait de leur mieux", a-t-il ajouté. Et quitte à ce que la "fête" soit belle, le sélectionneur a remplacé son gardien par un milieu de terrain à la mi-temps ! Le joueur en question aura encaissé finalement 17 buts en 45 minutes, quatre de moins que le gardien titulaire, comme quoi, un peu d'originalité ne fait pas de mal. Selon les organisateurs de ces Jeux régionaux, ce 38-0 est la plus large victoire de l'histoire du football international, les Fidji ayant fait nettement mieux que l'Australie qui avait battu les Samoa 31-0 en 2001. Mais la Micronésie n'étant pas membre de la Fédération internationale (Fifa), ce record ne devrait pas être homologué.

Si le coach de la Micronésie jouait la carte de l'apaisement après ces deux monstrueuses défaites, celui des Iles Fidji n'était pas d'humeur à rigoler malgré l'écrasante victoire de son équipe. Le sélectionneur fidjien en voulait plus, tout simplement. Quitte à davantage humilier son adversaire. Il estimait après la rencontre que ses joueurs "auraient dû marquer plus." Prochain et dernier match face au Vanuatu, une nouvelle occasion d'assister à une avalanche de buts ?

>> Retrouvez toute l'actualité sportive sur metronews

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter