La nouvelle IRM de Kylian Mbappé compromet sa participation à la Ligue des Champions

La nouvelle IRM de Kylian Mbappé compromet sa participation à la Ligue des Champions
Football

VERDICT - Kylian Mbappé, blessé à la cheville, a passé, ce lundi 27 juillet, de nouveaux examens médicaux qui établissent à "environ trois semaines" son délai de reprise. Trop juste, a priori, pour participer aux quarts de finale de la Ligue des champions.

Ayant pris l'habitude de revêtir les habits du sauveur sur les terrains de football, Kylian Mbappé se retrouve aujourd'hui confronté à un compte à rebours faisant immanquablement penser à celui qui accablait toujours Jack Bauer, héros de la série 24h chrono. En l'occurrence, pour le champion du monde français, c'est 18 jours chrono. Soit le temps qui sépare sa sortie sur blessure (et en larmes), vendredi en finale de la Coupe de France, du quart de finale de Ligue des champions face à l'Atalanta, rendez-vous ô combien crucial pour le PSG, le 12 août. Sa participation à ce match n'a jamais été aussi improbable : son club vient d'annoncer, ce lundi 27 juillet par voie de communiqué, un délai de reprise "d'environ trois semaines".

Lire aussi

L'attaquant avait passé, quelques heures après avoir soulevé le trophée et donné des nouvelles de son pied à Emmanuel Macron, de premiers examens médicaux. Le verdict était tombé le lendemain, communiqué par son club : "entorse de la cheville droite avec lésion importante du compartiment latéral externe". Cependant, le PSG s'était bien gardé, jusqu'à aujourd'hui, d'annoncer une quelconque durée d'indisponibilité. Un signal alors jugé plutôt positif.

De l'importance d'une seconde IRM

En effet, cela indiquait que Kylian Mbappé ne souffre pas d'une entorse au niveau de gravité le plus élevé, qui l'aurait mis sur le carreau pour deux mois, et que le club parisien aurait annoncé d'emblée, pour tuer tout suspense. La question était donc de savoir si sa blessure est bénigne, ce qui lui aurait permis de reprendre l'entraînement sous une dizaine de jours, ou si une complication, en l'occurrence une contusion osseuse, pouvait étendre sa convalescence au-delà des deux semaines, délai a priori rédhibitoire en vue d'une titularisation dans un match de Ligue des champions le 12 août. 

Toute l'info sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

On le sait désormais. Dans deux semaines et deux jours, le joueur ne sera pas rétabli... Sauf miracle, comme dans un scénario hollywoodien. Il est d'ailleurs à noter que le PSG se garde, pour l'heure, d'anticiper l'annonce de son forfait pour ce quart de finale, gardant le silence là-dessus comme on croiserait les doigts très fort... A suivre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent