La "quenelle" d'Anelka fait fuir le sponsor principal de son club

La "quenelle" d'Anelka fait fuir le sponsor principal de son club

DirectLCI
POLÉMIQUE - La "spéciale dédicace" de Nicolas Anelka à "[son] ami Dieudonné" n'en finit plus de coûter cher à West Bromwich Albion. Ce lundi, c'est son plus gros sponsor qui a décidé de retirer ses billes du capital du club.

L'affaire Dieudonné commence à prendre des atours d'affaire Bettencourt, dans son caractère tentaculaire. Loin des déclaration martiales de Manuel Valls et des spectacles écrits en deux nuits, c'est le club anglais de West Bromwich Albion (WBA) qui en subit à présent les conséquences. Pour avoir célébré son premier but pour le compte du club, le 28 décembre, en effectuant une "quenelle", geste popularisé par l'humoriste, Nicolas Anelka privera ainsi son employeur de sa présence durant au moins cinq matches (sanction minimum pour un geste jugé discriminatoire, la Fédération anglaise se prononcera mardi). Mais ce n'est pas tout : ce lundi, Zoopla, le sponsor principal, un site internet spécialisé dans l'immobilier, dirigé par un homme d'affaires de confession juive, a annoncé qu'il se retirait du capital du club.

"À la lumière des actions du joueur Nicolas Anelka"

Manque à gagner pour WBA : trois millions de livres (3,64 millions d'euros, ndlr) à travers un contrat de deux ans, qui ne sera donc pas renouvelé cet été. Mais la direction ne pourra pas dire qu'elle n'était pas prévenue. Le 17 janvier, l'actionnaire adressait en effet un ultimatum clair au club des West Midlands : si Anelka devait jouer lundi soir contre Everton, en clôture de la 22e journée de Premier League, leur partenariat serait aussitôt rompu, pouvait-on lire dans le Times et le Guardian. Ce à quoi le directeur sportif Richard Garlick répliqua, sur les ondes de la BBC, qu'une enquête était toujours en cours à la Fédé anglaise et qu'il n'était donc pas question de céder à ce chantage.

Nous y voilà. "L'entreprise a étudié son positionnement ces dernières semaines, à la lumière des actions du joueur Nicolas Anelka lors de la rencontre face à West Ham, et a décidé de se focaliser son marketing sur d'autres activités en fin de saison", a réagi Zoopla ce lundi en apprenant la convocation de l'attaquant dans le groupe. Un joli coup de pub. "Je ne suis ni antisémite ni raciste et j’assume totalement mon geste, s'était défendu l'intéressé au lendemain de son geste polémique. Je demande aux gens de ne pas se faire duper par les médias. Ce sont eux qui créent l'amalgame sans savoir ce que signifie vraiment ce geste. Signification de quenelle : antisystème. Je ne sais pas ce que le mot religion vient faire dans cette histoire !" Des associations juives y voient un "salut nazi inversé".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter