La rumeur mercato du jour : Cabaye entre le PSG et Manchester United

La rumeur mercato du jour : Cabaye entre le PSG et Manchester United

Football
DirectLCI
TRANSFERTS - Pendant le mercato d'hiver (1er-31 janvier), retrouvez chaque jour sur metronews toutes les rumeurs et informations sur cette période qui agite le football mondial. Ce dimanche, le PSG et Manchester United passent à la vitesse supérieure dans le dossier Cabaye.

Le PSG et Manchester United avancent concrètement vers Cabaye
"Il n'y a pas de raison que je quitte Newcastle cet hiver", assurait, début janvier, Yohan Cabaye au micro de Canal+. Qu'en est-il aujourd'hui, à moins d'une semaine de la clôture de ce mercato (le 31 janvier) ? Ce dimanche, Téléfoot indique que non seulement le milieu international français est très intéressé par la proposition que lui a formulée le PSG (qui lui aurait offert quelques garanties sur son temps de jeu d'ici à la Coupe du monde), mais aussi que le club de la capitale a officiellement entamé des négociations avec les dirigeants des Magpies depuis quelques heures. Selon Sky Sports, les Anglais ont repoussé, en début d'après-midi, une offre parisienne de 17 millions d'euros... De son côté, le Sunday Mirror annonce une offensive imminente de Manchester United dans ce dossier, les Red Devils s'apprêtant à émettre une offre de 24 millions d'euros pour l'ex-Lillois. Problème : selon plusieurs journaux du nord de l'Angleterre, Newcastle exige près de 40 millions pour son meilleur joueur. Le PSG est-il prêt à dépenser autant ? Et le fera-t-il assez vite ? Suspense !

Anelka a snobé la Lazio
Le club romain était persuadé qu'il pourrait concrétiser, dès samedi soir, la signature pour six mois de l'attaquant français, en disgrâce depuis sa "quenelle" et l'enquête ouverte en conséquence par la Fédération anglaise. Risquant entre cinq et dix matches de suspension, Nicolas Anelka n'est donc plus qu'un boulet encombrant pour son club de West Bromwich Albion qui, après avoir vu son sponsor principal quitter le navire à cause de l'antisémitisme présumé de la recrue phare, est désormais prêt à la lâcher gratuitement. Problème : si l'éphémère attaquant de la Juventus (entre janvier et juin 2013) n'est pas contre un retour en Italie, il a réclamé un contrat de 18 mois au club romain, ce qui a instantanément bloqué la transaction. Selon le Corriere dello Sport, la Lazio ne compte d'ailleurs pas le relancer et s'est désormais tournée vers des pistes néerlandaises.

Matuidi pisté par Manchester City
Oui, le PSG souhaite conserver son hyperactif milieu de terrain . Mais non, la prolongation de son contrat n'a pas encore été officialisée. Dans les faits, Blaise Matuidi est donc libre de signer où bon lui semble depuis le 1er janvier sans que son club ne touche la moindre indemnité de transfert l'été prochain. Une situation de blocage dont tente de profiter Manchester City, qui a proposé à l'international français, via son agent Mino Raiola, une mirifique proposition de contrat assortie d'une hallucinante prime à la signature (à destination du joueur, et lui seul) de 10 millions d'euros. Selon Canal+, c'est même cette offre qui fait hésiter le joueur, plutôt que le procès qui oppose son ex-conseiller Jean-Pierre Bernès (qui est aussi celui de son entraîneur Laurent Blanc) à son nouveau, le premier réclamant toujours 5 M€ à Mino Raiola et 3,5 M€ à Blaise Matuidi.

Essien a failli ne jamais voir l'AC Milan
Les Rossoneri, embourbés dans des problèmes financiers, se sont fait une spécialité de relancer les joueurs dont la carrière se trouve au point mort. Sauf qu'entre un Muntari en pleine bourre et un Robinho toujours plus décevant, l'expérience a tout du quitte ou double et, en attirant dans ses filets Michael Essien, le club de Silvio Berlusconi savait qu'il prenait un risque du même type. Mais ce transfert aurait même pu être tué dans l'oeuf : ce dimanche, La Repubblica révélait qu'une blessure au genou était en passe de faire capoter l'affaire. Dans les faits, l'international ghanéen devait passer avec succès, dans l'après-midi, des "tests de performance" pour ne pas être définitivement recalé à la visite médicale qui, en l'occurrence, n'a pas été une formalité. "Vos détracteurs mettront en valeur vos échecs mais tairont vos succès. Visite médicale passée avec succès. Prêt à débuter ma nouvelle vie à Milan", a finalement tweeté l'intéressé . Un peu plus audacieux que :"Ouf, mon genou a tenu."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter