La structure qui va racheter le LOSC reliée aux Îles Vierges britanniques ?

La structure qui va racheter le LOSC reliée aux Îles Vierges britanniques ?
Football
DirectLCI
POLÉMIQUE – La société de Gerard Lopez, repreneur du LOSC, pourrait être indirectement liée à une holding basée dans un paradis offshore, aux Îles Vierges britanniques, à en croire une enquête conjointement menée par Mediapart, Médiacités et France 3.

Entériné ce weekend avec la passation de pouvoir entre Michel Seydoux et Gerard Lopez devant le public du LOSC lors du match face à Saint-Etienne, la vente du club nordiste est sur le point de devenir effective. Mais ce lundi, Mediapart, France 3 et Mediacités révèlent que la société de l’homme d’affaire luxembourgeois, Victory Soccer, une holding londonienne filliale de Chimera Consulting, située à Hong-Kong, serait elle-même filiale d’une holding basée dans un paradis offshore. L'enquête ne parvient pas, en revanche, à dire si oui ou non, Gerard Lopez est un prête-nom pour plusieurs autres investisseurs. 

Gerard Lopez dément

Le nouvel homme fort du Lille OSC a tenu à démentir les informations parues sur le site internet de Mediapart, assurant être «le seul bénéficiaire économique de ces structures», en précisant détenir « 100% des sociétés qui vont détenir 95% du club.» L’enquête a également révélé une possible surestimation de sa fortune personnelle : suite à une opération financière, qui aurait vu son investissement de 1,5 millions d’euros lui rapporter 135 millions d’euros il y a quelques années, ce dernier aurait été dans l’obligation de reverser 122 millions d’euros à d’autres investisseurs, «se contentant» de 13 millions d’euros. De quoi questionner sur la valeur réelle de la fortune de celui qui s'était positionné pour racheter l'OM.  Pour rappel, il sera auditionné par la DNCG, ce mercredi matin, afin de faire valider le budget du club. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter