"L'Allemagne que j'aime, c'est celle d'aujourd'hui", précise Emmanuel Petit

"L'Allemagne que j'aime, c'est celle d'aujourd'hui", précise Emmanuel Petit

Football
DirectLCI
POLÉMIQUE - Constatant que sa dernière sortie très remarquée avait fait du grabuge, Emmanuel Petit a tenu à préciser le fond de sa pensée.

Il y avait longtemps que l'on avait pas autant parlé d'Emmanuel Petit. La dernière fois, c'était peut-être bien au soir du 12 juillet 1998, quand le milieu de terrain avait parachevé d'un but en toute fin de match le triomphe tricolore face au Brésil (3-0) en finale de la Coupe du monde. Ce mardi, l'ex-milieu de terrain a en effet été l'auteur de propos pour le moins polémiques en tentant de défendre son ex-coéquipier Thierry Henry. Ce qui l'a conduit à devoir se faire un peu plus précis quelques heures plus tard.

"Que peut-on reprocher à Thierry Henry ? Sa main contre l’Irlande ? Il a aidé à la qualification en Coupe du monde ! L’Afrique du Sud ? Il n’a rien fait. La France est hypocrite et lâche. Parfois, je me dis qu’en ayant été envahis par les Allemands, on serait mieux dirigés aujourd’hui", avait carrément balancé Petit dans un entretien accordé en marge d'une soirée caritative.

Invité par Yahoo Sport à réagir aux multiples retombées causées par ses propos, l'ex-Gunner d'Arsenal s'est ainsi repris : "L’Allemagne nous démontre aujourd'hui qu’elle est bien meilleure que nous, politiquement, économiquement et sportivement, et je ne voulais rien dire d’autre. Mais je ne pourrai jamais empêcher les gens de faire des amalgames. L'Allemagne que j'aime, c'est celle d'aujourd'hui. Ne me faîtes pas dire ce que je n'ai jamais pensé." Loin de nous cette intention.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter