Landreau, Valenciennes, Laporte... Ce que vous avez raté ce dimanche matin

Football
DirectLCI
SPORTS - Un retraité heureux, un président de club de foot dans le besoin et une suspension levée juste après avoir été prolongée... Ce sont les paradoxes qui vous attendent, parmi autres, dans notre tour quotidien de l'actualité sportive à la mi-journée.

Landreau, clap de fin
Voilà, c'est fini. C'est par un Bastia-Nantes qu'avait débuté l'immense carrière de Mickaël Landreau et c'est à l'issue de la même affiche qu'elle s'est conclue, samedi soir, sur le même score nul et vierge qu'en octobre 1996. Ému, le gardien affichait tout de même un large sourire au coup de sifflet final. "J’ai pris tout ce que j’avais à prendre. J’ai profité de tous ces compliments, de tous ces remerciements. J'ai vraiment le sentiment d’avoir accompli un remarquable travail, d’être bien dans mes pompes », a-t-il déclaré. Avant de se projeter : "Mercredi soir, je retrouve Clairefontaine pour un tout autre objectif. C’est la vie passionnante d’un groupe qui doit bien vivre pour aller le plus loin possible à la Coupe du Monde qui m’attend." Peut-être même dans la peau du gardien n°2 après la blessure, samedi soir, de Steve Mandanda, doublure initiale de Hugo Lloris.

L'appel aux dons du président de Valenciennes
VA, battu (3-1) à Toulouse samedi soir , se sait condamné à retrouver la Ligue 2 depuis plusieurs semaines. Mais le club nordiste pourrait même débuter la prochaine saison à un échelon inférieur, si l'on en croit son président Jean-Raymond Legrand. "On ne sait pas encore si on sera en L2, a-t-il en effet reconnu, en référence à un déficit encore à combler qui pourrait coûter très cher. Il faut que les autres viennent à notre secours. Il est temps que l'on se bouge tous. J'ai des rendez-vous la semaine prochaine avec des collectivités locales et régionales. Il faut que ces gens-là prennent conscience que Valenciennes a besoin du football. Jusqu'au bout je serai confiant. Il faut que fin mai on ait pu trouver des solutions." Donnez, dodo-onnez...

La suspension de Bernard Laporte levée
La Ligue Nationale de Rugby (LNR) et la Fédération française de rugby (FFR) ont le sens du timing. Elles ont décidé de lever la suspension de l'entraîneur Bernard Laporte, qui retrouve donc le droit de communiquer avec ses joueurs pile au moment où son équipe de Toulon s'apprête à disputer deux superbes finales : celle de Coupe d'Europe face aux Saracens et celle du Top 14 face à Castres. Cette sanction visait, pour mémoire, à condamner des propos peu amènes de l'ex-secrétaire d'Etat aux sports à l'encontre des arbitres , et avait même été étendue jusqu'au 3 juin suite aux nombreux recours effectués par le club ...

La France se maintient dans l'élite du hockey sur glace
Plus que le titre mondial actuellement en jeu à Minsk (Biélorussie), c'était là le véritable objectif des Bleus, représentants d'une nation modeste à l'échelle de ce sport. C'est grâce à leur victoire de haute lutte sur la Norvège aux tirs aux buts (5-4), samedi soir lors de la 5e journée du Groupe A, et à un tir libérateur de Stéphane Da Costa qu'ils peuvent désormais entrevoir les quarts de finale avec le sentiment du devoir accompli. Les spectateurs et supporters tricolores espèrent maintenant avoir encore droit à du grand spectacle, comme lors de cette minute de folie (38e) où le portier norvégien a cédé trois fois. Pour cela, rendez-vous dès lundi (15h45) contre le Danemark.

Le Camp Nou champion d'Espagne du tifo
Oui, l'Atlético Madrid est un magnifique champion d'Espagne. Il l'a encore démontré en arrachant avec beaucoup de coeur un nul (1-1) décisif à Barcelone , qui pouvait décrocher la timbale en s'imposant lors de cette "finale" offerte par la dernière journée de la Liga. Mais on retiendra aussi la sublime prestation du Camp Nou, dont le public a applaudi les vainqueurs à la fin de la rencontre, après avoir déployé un tifo incroyable et chanté son hymne a capella à gorge déployée durant l'avant-match. Une certaine idée de la classe. Et des frissons.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter