L'arbitre Stéphanie Frappart, le président bolivien Evo Morales, le Borussia qui tacle le nazisme... ce que vous avez raté ce jeudi matin

Football
DirectLCI
SPORTS – Fini le machisme dans le football ? Stéphanie Frappart, la future arbitre centrale de la L1, amorce la tendance. Si elle avait officié en Bolivie, elle aurait peut-être pu veiller à ce qu'Evo Morales le président respecte les règles du jeu puisque à 54 ans, il a signé pro dans un club local. Un "Chavez light", une bande de nazillons au Borussia Dortmund, mais aussi le très costaud Yaya Touré, qui pourrait aller chercher au PSG tout l'amour qu'il n'a pas à Manchester City, ils sont tous dans notre récap' de la mi-journée.

Pionnière. A 30 ans, Stéphanie Frappart arbitrera des matches de foot professionnel la saison prochaine. Elle officiera en tant qu’arbitre centrale en Ligue 2. Souhaitons-lui autant de réussite qu'Ana Paula Oliveira, la "dame en noir" la plus célèbre du Brésil (qui, rappelons-le, a fini sa carrière en posant dans Playboy).

156 – C'est, en euros, le salaire que va percevoir la saison prochaine, le meneur de jeu des Sport Boys, une équipe de première division bolivienne. Une pécadille destinée à payer sa nouvelle recrue : le président Evo Morales en personne. A cause de son agenda de président, celui-ci a décidé qu'il ne jouerait que vingt minutes par match.

Joue-la comme Zidane. L'agent de Yaya Touré n'en finit plus de mettre la pression sur Manchester City au sujet de l'avenir de son protégé. Sur Sky Sport, Dimitry Seluk a expliqué que ce n'était pas de l'argent que voulait le grand échalas ivoirien de 31 ans, mais plutôt un rôle dans le staff :  "Le Real Madrid l'a fait avec (Zinedine) Zidane par exemple. Nous ne voulons pas plus de livres sterling, pas un contrat supplémentaire, rien de tout cela. Plus [City] fera attention à Yaya et plus Yaya se sentira heureux au club, c'est la chose principale." Et si le PSG lui offrait toute l'attention qu'il mérite, comme The Daily Mail le rapporte.  

Aaah, le Brésil, son joga bonito, ses plages... son beach soccer quoi. La légende raconte que le Brésilien Bruno Xavier est un ancien gardien qui est devenu un attaquant. Il a reçu en 2013 le Ballon d'Or adidas et Soulier d'Argent du Mondial de la discipline, remporté à Tahiti par la Russie. On vous laisse admirer une de ces œuvres.  

En Allemagne, on peut rire de tout, même du nazisme. Le Borussia Dortmund vient de diffuser une vidéo pour tacler le racisme dans le football. Ce film met en scène une bande de skin-heads prête à jouer un petit match. Chien, dock Martins, mèche et moustache "à la Adolf", tout est bon pour faire la contre-pub du racisme.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter