Laurent Blanc : "Des passe-droits vont disparaître"

Laurent Blanc : "Des passe-droits vont disparaître"

FOOTBALL - Malgré le confort d'un stage à Marrakech avec le PSG, Laurent Blanc n'a pas coupé à la traditionnelle conférence de presse. L'entraîneur du troisième de Ligue 1 a dû répondre aux questions déplaisantes et reconnaître certains torts. Morceaux choisis.

"Même au Maroc on parle de ça, ça a passé la Méditerranée...", a soupiré Laurent Blanc ce dimanche, au moment de rencontrer les journalistes présents à Marrakech. Logiquement, ces derniers n'avaient pas l'intention d'éluder les sujets qui fâchent et ce même si l'entraîneur du PSG l'aurait plutôt bien pris.

LIRE AUSSI >> Pour Thiago Silva, "Blanc est trop gentil" avec les joueurs

Relancé à plusieurs reprises sur la situation médiocre du club cette saison en Ligue 1 (le double champion de France est troisième à la mi-saison), le Cévenol a dû se résoudre à quelques lapalissades. "La phase aller aurait pu être meilleure", "il faudra faire un peu mieux sur la phase retour", "c'est une situation que l'on affronte", a-t-il déclaré en prenant soin, tout de même, d'avancer à chaque fois des circonstances atténuantes : "On est en situation d'atteindre tous les objectifs", "on est à deux points de moyenne par match", "la situation n'est pas catastrophique", a ainsi ajouté l'ex-sélectionneur des Bleus (2010-2012).

"Ne vous attendez pas à un fouet à chaque entraînement"

Toutefois, cette conférence de presse n'a pas seulement été marquée par son amas d'évidences. Entre deux réponses aseptisées, Laurent Blanc a fait passer un message à ses joueurs. "Tout le monde est unanime pour dire que dans cette première partie de saison, on a manqué de rigueur dans le jeu et certainement aussi en dehors du terrain. Il y aura des petites choses qui vont changer, des passe-droits qui vont disparaître", a-t-il lancé.

LIRE AUSSI >> Pourquoi Nasser el-Khelaïfi est très fâché contre Laurent Blanc

Le mot "passe-droits", habilement censuré par le club lors de sa retranscription officielle , est-il directement adressé à Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva ? Les deux recrues vedettes des Parisiens à l'été 2013 semblent rarement, pour ne pas dire jamais, remises en question malgré des performances ou des comportements loin d'être parfaits. Sans surprise, Laurent Blanc n'a pas donné de détails sur sa nouvelle méthode, il s'est d'ailleurs empressé d'apporter des nuances. "Ne vous attendez pas à un fouet à chaque entraînement. On n'en est pas là", a-t-il indiqué avant d'affirmer : "Il ne faut pas penser que c'est cette rigueur qui va te faire gagner tous tes matches." Les petits ajustements plutôt que la grande révolution, voilà la nouvelle étape qui attend le PSG de Laurent Blanc. Avec l'espoir, bien sûr, que ce sera suffisant...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - 100.000 morts du Covid : "Nous n’oublierons aucun visage, aucun nom", promet Emmanuel Macron

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Lire et commenter