Laurent Blanc évoque un licenciement "un peu brutal" mais dit encore "nous" en parlant du PSG

Football

FOOTBALL – Laurent Blanc, l’ex-entraîneur du PSG, qui se murait dans le silence depuis son licenciement sans ménagement cet été, l’a brisé ce mardi.

On ne le dira jamais assez : dans le football de haut niveau, le métier d’entraîneur est, de loin, le plus difficile de tous. Le coach vit en effet la même vie de nomade que ses joueurs, mais doit en plus préparer ses séances, penser à la tactique, la préparation physique, la nutrition, au discours qu’il devra tenir devant le groupe puis devant un tel ou un tel, selon que celui-ci joue ou non, jongler avec les egos, et assumer presque seul toute la pression des résultats. C’est sans doute pour cela que Laurent Blanc, depuis qu’il l’exerce, a mis une certaine distance entre son métier et lui. Quitte à se voir coller l’étiquette d’un feignant, passant trop de temps sur les greens de golf. Cette distance s’est encore agrandie depuis cet été, et son licenciement du PSG. Elle transparaît dans ses déclarations de ce mardi.

Lire aussi

    Ce sont les premières, publiques, de l’ex-entraîneur du PSG, qui s’est ainsi donné le temps de digérer, et de prendre du recul. "J’aurais aimé que ça se passe autrement, parce que ça s’est passé d’une manière un petit peu brutale, explique-t-il  au site leparisien.fr. Je suis dans le football depuis trente ans, je sais comment ça se passe. Qu’un entraîneur soit limogé, c’est malheureusement assez habituel. Faire trois ans dans un grand club, ce n’est pas si facile. Il y a des points de divergence qui font que les chemins se séparent. Je peux concevoir qu'on parte sur autre chose, sur d'autres problèmes. Il n'y a pas que moi, il y a d'autres entraîneurs qui peuvent réussir. Le projet du club est immense. Souvenez-vous au départ, j'étais peut-être là pour six mois ou huit mois. Je pense que ça s'est plutôt bien passé. Place à d'autres personnes. Je leur souhaite le meilleur."

    Lire aussi

      Détail amusant : quand il a été interrogé sur le tirage au sort de la Ligue des champions et les retrouvailles programmées entre le PSG et le FC Barcelone, Laurent Blanc a répondu ceci : "C'est un classique. Je ne sais plus combien de matchs il y a eu, sur les trois ou quatre dernières années. Six je crois C'est une équipe qui nous réussit pas très bien... Enfin qui ne réussit pas très bien au PSG." Oui, vous avez bien lu. Puis le technicien de se justifier : "Je reste supporter du Paris Saint-Germain. Je regarde beaucoup ce qu'ils font." On notera enfin que, concernant son avenir, il assure ne pas avoir perdu la flamme : "J'ai toujours envie d'entraîner. Croyez-moi c'est difficile. C'est un métier qui demande beaucoup d'énergie. Mais j'en ai encore beaucoup."

      Lire et commenter