Laurent Blanc "intéressé" par le poste d’entraîneur de l’Inter de Milan, mais…

Laurent Blanc "intéressé" par le poste d’entraîneur de l’Inter de Milan, mais…

REBOND – Le contact a bien été établi entre Laurent Blanc, licencié par le PSG en juin dernier, et l’Inter de Milan, en passe de licencier son entraîneur Frank de Boer. Toutefois, plusieurs éléments rendent sa venue en Lombardie assez peu probable.

"Le poste l’intéresse" confie, dans les colonnes du Parisien ce mercredi, un proche de Laurent Blanc. En l’occurrence, le poste d’entraîneur de l’Inter de Milan, toujours occupé par le Néerlandais Frank de Boer, mais plus pour longtemps : le club lombard reste sur quatre défaites lors de ses cinq derniers matchs et trois défaites de suite, occupant une peu reluisante 14e place en Serie A, à mettre en relation avec les 130 millions d’euros dépensés cet été sur le marché des transferts. Le Français, qui a joué chez les Nerazzurri et reste attaché à leur président historique Massimo Morratti, reconnaît ainsi avoir été contacté par les nouveaux propriétaires chinois, qui élèvent sa venue au rang de priorité. Mais ce n’est sans doute pas réciproque.

En concurrence avec Leonardo

Quatre mois après avoir été licencié sans ménagement par le PSG, le Cévenol savoure en effet une période de repos synonyme de prise de recul sur les turpitudes de la vie de coach. Surtout, lui qui a toujours fait en sorte d’entraîner dans un certain confort, n’acceptant que des grandes équipes, a bien conscience qu’il aurait tout à perdre à l’Inter, un club où l’instabilité se conjugue à une pression médiatique démentielle, dans un Championnat en plein déclin sportif et économique. Sachant qu’un poste pourrait être à briguer du côté de Manchester United dans un avenir relativement proche, l’ancien défenseur a donc tout intérêt à prendre le temps de la réflexion…

Lire aussi

    Or, l’Inter, de son côté, pourrait être contraint d’agir dans l’urgence. Une défaite, ce mercredi soir, contre le Torino, provoquerait immanquablement le départ de De Boer, dont la situation deviendrait intenable. Les dirigeants disposent, par ailleurs, d’autres options, parmi lesquelles Leonardo, l’ex-directeur sportif du PSG, qui dispose d’une excellente cote et souhaite retrouver le banc de touche. Le dernier qu’il a occupé, pour la petite histoire, se trouve être… celui de l’Inter. Autrement, plusieurs Italiens (Stefano Pioli, Andrea Mandorlini, Francesco Guidolin, Edy Reja) sont disposés à assurer un intérim, en attendant l’arrivée, programmée, en 2017 ou en 2018, de Diego Simeone, idole des tifosi et intime du vice-président Javier Zanetti. Ce que Laurent Blanc n’ignore pas.

    En vidéo

    Laurent Blanc n'est plus l'entraîneur du PSG

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : plus de 48.000 contaminations en 24 heures, en hausse de 55% sur une semaine

    Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

    Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

    Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

    Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.