Laurent Blanc risque-t-il de se faire virer après Saint-Étienne - PSG ?

Football

DÉCRYPTAGE - Si aucune information n'a encore filtré concernant les véritables intentions de la direction du PSG, il est clair que l'entraîneur, Laurent Blanc, se trouve désormais assis sur un siège éjectable. Mais risque-t-il concrètement d'être limogé en cours de saison ? À quelques heures du quart de finale de Coupe de la Ligue à Saint-Étienne, metronews explore le champ des possibles.

"Si vous voulez me lâcher, ça va être compliqué pour vous ! Les pseudo stars, c'est à vous de vous réveiller maintenant !" L'énorme coup de colère de Laurent Blanc samedi après la débâcle (4-2) de son équipe à Bastia valait autant pour sa rareté que pour l'idée exprimée. L'entraîneur du PSG, au calme légendaire, a directement accusé ses joueurs de vouloir le faire virer, excusez du peu. À quelques heures d'un périlleux quart de finale de Coupe de la Ligue à Saint-Étienne, la balle se trouve, quoi qu'il en soit, dans le camp de la direction du club. Celle-ci devra-t-elle limoger le coach dans les prochains jours ?

OUI
Fragilisé et isolé, Laurent Blanc ne cache même plus sa résignation lorsqu'il doit faire face au feu des questions des médias . Alors que plusieurs de ses joueurs se sont dit "choqués" en privé par les propos tenus dans le vestiaire de Furiani par le coach, lui a continué à charger ses joueurs, dimanche, en conférence de presse. Les attaquer ainsi publiquement revient à baisser les armes : cela signifie que son discours ne passe plus en interne et qu'il cherche surtout à convaincre les médias qu'il lui reste encore un peu d'autorité. Une démarche que ses hommes n'auront pas appréciée. Que peut espérer un coach déjà convaincu qu'il se fera virer au plus tard cet été et qui sait pertinemment que ses joueurs ne l'écoutent pas ? À se demander si, en fait, la messe n'est pas déjà dite, au point qu'il souhaite lui-même s'en aller.

NON
Il ne faut pas oublier que dans les derniers jours de décembre, le président Nasser Al-Khelaïfi et son entraîneur ont passé une sorte de pacte. L'idée étant d'éviter à tout prix un licenciement en cours de saison, surtout dans les semaines qui précèdent le 8e de finale de finale de Ligue des champions contre Chelsea. Accusé d'être trop proche des stars du groupe et de réduire ainsi la marge de manoeuvre du coach, le dirigeant a décidé, cette fois, de soutenir le technicien contre les joueurs. Lui qui avait déclaré que "nommer Blanc est la meilleure décision qu'[il] ait prise" est politiquement lié à son entraîneur. Surtout, il ne dispose d'aucune alternative crédible pour le remplacer. Leonardo n'est, en tout cas, pas désiré pour une éventuelle mission commando d'une demi-saison. Quant à un retour de Makelele en tant qu'adjoint, il serait vécu comme une régression par celui qui a décidé cet été de voler de ses propres ailes. Pour l'heure, il s'agit donc de jouer la montre.

EN SAVOIR +
>>
LE DIRECT : Saint-Etienne - PSG

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter