Layvin Kurzawa : "Je ne suis pas un chambreur"

Football

FOOTBALL – Layvin Kurzawa a incarné la jeunesse insolente et suffisante qui a échoué à se qualifier pour l'Euro Espoir. Moqué sur Internet, insulté par Raymond Domenech, le défenseur monégasque a pris la parole dimanche dans Téléfoot. Pas du tout affecté, il assure surtout avoir compris la leçon et se dit prêt, à 5 jours de la liste des Bleus pour deux amicaux, à être appelé par Didier Deschamps.

Ni hasard, ni coïncidence. Layvin Kurzawa s'était fait discret depuis le fiasco de l'équipe de France espoir, incapable il y a un peu plus de deux semaines de se qualifier pour le prochain Euro. Le latéral de Monaco, buteur avant de chambrer ses adversaires suédois, est sorti de son silence, dimanche dans Téléfoot .

Et alors que Didier Deschamps dévoilera jeudi (14 heures) la liste des joueurs retenus pour les deux matches amicaux à venir, il se trouve que le jeune défenseur a décidé de faire publiquement son mea culpa : "Ça m'a servi de leçon. Cette image que j'ai donnée, ce n'est pas la bonne parce que je ne suis pas chambreur" assure-t-il, comme une promesse faite au sélectionneur qui a placé l'exemplarité et le comportement au-dessus du talent pur.

"Je ne le ferai plus sauf quand il y aura du soleil"

Il faut dire que depuis le 15 octobre dernier, le Monégasque, qui s'était posté devant ses adversaires en mimant un salut militaire ou une casquette avec sa main, a payé pour son insolence. Raillé sur Internet, symbole de ces jeunes joueurs suffisants , sévèrement tancé par Raymond Domenech, il a préféré éviter les réseaux sociaux "pendant une semaine, parce que je sais que j'aurais pu y voir des choses. Et après, j'ai essayé de moins sortir de chez moi parce que je me disais que des gens auraient pu me le refaire. C'est un geste que je ne referai plus... sauf quand il y aura du soleil."

Conscient qu'il a une carte à jouer avec les A à la suite du forfait de Patrice Evra , il a rappelé que, malgré ce funeste épisode, "l'équipe de France fait partie de [ses] objectifs". Voir Layvin Kurzawa étrenner ses galons d'international A le 18 novembre prochain (quatre jours après avoir joué l'Albanie) serait un drôle de pied de nez puisque ce jour-là, les Bleus affrontent en amical... la Suède.

EN SAVOIR + > Kurzawa, le chambrage qui gâche tout

Lire et commenter