Le Bayern patine à Manchester

Le Bayern patine à Manchester

Football
DirectLCI
LIGUE DES CHAMPIONS - Ultra dominateurs en début de ce quart de finale aller, les Bavarois doivent se contenter d'un match nul à Old Trafford (1-1). Un bon résultat pour Munich, même s'il seront privés de Bastian Schweinsteiger, exclu, au retour.

On appelle ça le syndrome Barça. Comme le club catalan à sa grande époque, le Bayern Munich, tenant du titre et annoncé comme le principal favori à sa propre succession, domine ses adversaires mais ne gagne pas toujours. Dans le jeu et les statistiques, à la faveur d'une possession de balle impressionnante (supérieure à 75 %) et d'un nombre de passes à hallucinant (plus de 500 en moyenne par match), pas de souci. Mais comme du temps où Guardiola officiait en Catalogne, la finition pèche parfois à Munich.

Hier soir, Manchester United, pourtant très mal en point cette saison depuis le départ de Ferguson, en a profité pour obtenir un match nul qui, loin de lui assurer une qualification en demi-finale, a surpris les observateurs. Car le tout récent champion d'Allemagne a largement contrôlé les débats, grâce à un duo Ribéry - Robben très en jambes. A plusieurs reprises, les Bavarois ont eu l'occasion de faire plier ManU qui ne s'en serait assurément pas relevé.

Schweinsteiger buteur puis expulsé

A force de vouloir marquer en position idéale, le Bayern a gâché et a surtout donné l'occasion aux Anglais d'espérer. Welbeck aurait même pu réaliser le hold-up parfait avant la pause s'il avait mieux géré son face-à-face avec Neuer (40e). Mais Manchester n'est plus si grand, même quand le Bayern se fait plus petit qu'il ne l'est. Subissant tout à coup le jeu au retour des vestiaires, ce sont d'ailleurs les Allemands qui cèdent sur un corner et une tête de Vidic (1-0, 58e).

Old Trafford se met de nouveau à rêver tandis que le champion d'Europe s'agace. Sur une action d'école - centre de Rafinha, remise de Mandzukic et reprise de volée de Schweinsteiger -, Munich égalise (1-1, 67e), espérant ensuite arracher cette victoire qui lui semblait promise. Mais en mal d'exploit ces derniers temps, Manchester ne lâche pas ce résultat face à un Bayern réduit à dix après l'exclusion de son buteur (90e).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter