Le carnet de bord du Mondial : les joueuses au repos, en attendant le début des huitièmes samedi

Le carnet de bord du Mondial : les joueuses au repos, en attendant le début des huitièmes samedi
Football

Toute L'info sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

DEMANDEZ LE PROGRAMME - Infos, coulisses, anecdotes... Chaque matin pendant la Coupe du monde féminine (du 7 juin au 7 juillet), LCI vous parle de ce que vous réserve la compétition organisée en France. Ce vendredi 21 juin, les joueuses sont au repos, en attendant les huitièmes de finale qui se joueront de samedi à mardi prochains.

Bonjour la France ! Un an après le titre mondial des Bleus en Russie, et 21 ans après la victoire historique de leurs illustres aînés à domicile en finale face au Brésil (3-0), les Bleues partent à la conquête de leur première étoile. Tous les matins, du 7 juin au 7 juillet pendant la Coupe du monde féminine, la première qui se tient dans l'Hexagone, LCI vous livre à domicile le programme de la journée à venir. Matches du jour, diffuseurs, joueuse à suivre... Ne manquez rien de l'actu de ce Mondial.

Le but que vous devez (re)voir

En vidéo

Cameroun - Nouvelle-Zélande (2 - 1) : Voir le but d'Ajara Nchout Njoya en vidéo

Le but d'Ajara Nchout dans les dernières minutes du match du Cameroun contre la Nouvelle-Zélande (90+5') envoie la sélection africaine en huitièmes de finale de la Coupe du monde. La joueuse avait déjà inscrit un premier but à la 57e. Avec ce doublé, elle permet à son équipe de devancer les Nigérianes, qui comptaient le même nombre de points (3) parmi les meilleures troisièmes, la même différence de but (-2), mais ont marqué un but de moins (2 contre 3).

Les faits marquants du premier tour

• Le beau parcours de la France

Avec trois victoires en trois matches, la France a rempli son objectif : elle aborde les huitièmes de finale avec trois succès, en terminant première de son groupe. Les Bleues l'ont emporté 4 buts à 0 contre la Corée du Sud, 2-1 face à la Norvège et 1-0 contre le Nigeria. Ce dernier succès ayant été de loin le moins convaincant, et pas forcément rassurant pour la suite de la compétition. Car même si elles assurent ne pas y penser, elles pourraient trouver sur leur route, en quarts de finale, les tenantes du titre et triple championnes du monde : les Américaines.

• Le carton des Américaines

En battant la Thaïlande 13 buts à 0 lors de leur premier match de poule, les Américaines ont signé la plus large victoire de l'histoire de la compétition. Un moyen de plus de marquer l'histoire du football, dont elles sont les meilleures représentantes au féminin. Avec un équipe "bis" et sans ses stars Alex Morgan et Megan Rapinoe, les Américaines se sont ensuite imposées 3 buts à 0 face au Chili, qui a limité les dégâts grâce à sa gardienne Christiane Endler. Pour leur dernier match, elles ont battu les Suédoises 2 buts à 0. Elles n'ont donc encaissé aucun but pendant cette phase de poule. Mieux : elles ont marqué 18 buts, un record dans la compétition, hommes et femmes confondus.

• La revanche de l’Argentine

Personne n'attendait les Argentines à ce niveau-là de la compétition. Pourtant elles ont frappé fort dès leur premier match face au Japon, en tenant en échec les championnes du monde 2011 et vice-championnes du monde 2015 (0-0). Elle a ensuite fait un match honorable face aux Anglaises (défaite 1-0) avant de remonter un handicap de 3 buts face à l'Ecosse (3-3). 

Un parcours étonnant et exceptionnel pour cette équipe qui pointe à la 37e place au classement Fifa. Car de juillet 2015 à août 2017 à part un match amical face à l'Uruguay, l'équipe n'avait pas joué un seul match. Et pour cette rencontre contre leurs voisines, les joueuses avaient été obligées de partir à 3 heures du matin le jour-même et de passer l’essentiel de leur nuit d’avant-match dans le bus car leur fédération ne leur avait pas réservé d’hôtel. La suite sera une succession de combats pour obtenir un tant soit peu d'égalité, des conditions d'entraînement décentes, et le versement de leurs indemnités

Mais l'équipe n'avait pas son destin entre ses mains pour espérer terminer parmi les meilleures troisièmes : la victoire du Cameroun face à la Nouvelle-Zélande (2-1) a pour conséquence d'éliminer l'Argentine.

• Un succès populaire

L'alchimie a eu lieu entre les supporters, les téléspectateurs et les joueuses de cette Coupe du monde. C'était l'une des inconnues de cette compétition, mais le doute est levé à l'issue de ce premier tour. 

En témoigne le nombre de téléspectateurs à suivre les matches des Bleues à la télévision : près de 11 millions pour leur entrée en matière, plus de 10 millions pour leur victoire face à la Norvège, et un peu moins de 10 pour leur succès sur le Nigeria. Le même phénomène a été observé en Italie (7,3 millions pour le match face au Brésil, un record) ou au Brésil (part d'audience de 46% à Rio pour TV Globo pour ce match contre l'Italie).

Lire aussi

Vous allez entendre parler d'elle

Shanice van de Sanden est l'une des stars de la sélection néerlandaise, qui en huitièmes de finale affrontera le Japon. Championne d'Europe en 2017 avec les Pays-Bas, la joueuse de l'Olympique lyonnais a également été sacrée deux fois en Ligue des Champions. Alors cette année, elle a à cœur de remporter le seul titre majeur qui manque à son palmarès. 

Pour cela, ses coéquipières pourront compter sur les passes millimétrées de l'attaquante de 26 ans. C'est ce qui a fait sa renommée du côté de Lyon. En mai 2018 en finale de Ligue des Champions face à Wolfsburg, elle délivre trois passes décisives (score final 4-1). Un an plus tard, face au FC Barcelone au même stade de la compétition, elle récidive en offrant deux passes décisives à ses coéquipières (score final 4-1). Lors de cette Coupe du monde, elle n'en a pour l'instant délivré qu'une, face au Cameroun (victoire 3 buts à 1).

Outre ses exploits sur le terrain, la joueuse attire les regards pour sa coupe de cheveux "léopard" et son sens du show. C'est elle qui endosse le rôle d'animatrice pour chauffer l'ambiance de son équipe lors des soirs de titre.

Le chiffre qui fait la différence : 20

C'est le nombre de buts encaissés par la seule équipe de Thaïlande lors de ces trois matches de poule : 13 face aux Etats-Unis, 5 face à la Suède, et 2 face au Chili. Il s'agit du record de buts encaissés en première phase de Coupe du monde. Le précédent avait été établi par l'Argentine en 2007, avec 18 buts.

Dans le même temps, avec 18 buts inscrits, les Etats-Unis ont établi le record du plus grand nombre de buts inscrits en phase de poule de Coupe du monde, hommes et femmes confondus. Le précédent record était de 17 buts, et était détenu par la Hongrie (1945) et la Norvège (1995). Les Américaines n'ont encaissé aucun but lors de ces trois premiers matches de poule.

Hors-jeu

Jeudi midi pour leur déjeuner d'avant-match, les joueuses américaines ont reçu la visite de deux vétérans de la Seconde Guerre mondiale, Pete DuPre et Steve Melnikoff. Elles les avaient déjà rencontrées en janvier dernier lorsqu'elles étaient venues en Normandie à l'occasion d'un match amical face à la France. Depuis les joueuses sont restées proches de ces anciens soldats. L'un d'eux avait même joué de l’harmonica lors d’un match dans le New Jersey en mai dernier au moment des hymnes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent