Le joueur de Saint-Etienne Ole Selnaes suspendu onze mois avec la Norvège

Le joueur de Saint-Etienne Ole Selnaes suspendu onze mois avec la Norvège

TARIF – La commission de discipline de la FIFA a décidé d’infliger une suspension au joueur norvégien de l’AS Saint-Etienne Ole Selnaes pour des propos tenus envers un arbitre assistant lors du match de sa sélection face à l’Azerbaïjan (0-1).

En Ligue 1, il est pourtant très discret, trop occupé à réguler le jeu de l’AS Saint-Etienne en milieu de terrain. Mais en sélection, Ole Selnaes est visiblement plus en confiance, et plus expressif. Lors du match de qualification pour le Mondial 2018 avec la Norvège face à l'Azerbaïjan, Selnaes a en effet invectivé un peu trop brusquement un arbitre assistant, lui exprimant tout le mal qu’il pensait de sa prestation du soir. "Je m'excuse pour mes propos après le match, c'était mal géré de ma part. D'un autre côté, je suis extrêmement déçu par la sanction que je trouve déraisonnable", a affirmé le joueur.

Suspendu onze mois

Le milieu de terrain de l’AS Saint-Etienne s’est donc vu infliger une lourde suspension de onze mois par la commission de discipline de la FIFA. Il devrait donc manquer les quatre prochaines échéances de son équipe. La Fédération norvégienne a d’ailleurs sollicité la FIFA pour demander des précisions afin de savoir si elle allait faire appel ou non de cette sanction. Que les supporters de Saint-Etienne se rassurent, le joueur est uniquement suspendu avec la Norvège, il peut donc continuer d’arborer le maillot vert en toute légalité. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 400 décès à l'hôpital en 24h et environ 4.000 cas confirmés

EN DIRECT - Vendée Globe : Escoffier sur son radeau de survie, quatre skippers à son secours

Vendée Globe : Escoffier en détresse, délicate opération de sauvetage en cours

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Loi sécurité, violences policières, maintien de l'ordre... Gérald Darmanin tient sa ligne devant les députés

Lire et commenter