Le plus gros danger pour Martial à Manchester ? "Le shopping", selon Van Gaal

Le plus gros danger pour Martial à Manchester ? "Le shopping", selon Van Gaal

FOOTBALL - Auteur de quatre buts en cinq journées de Premier League, Anthony Martial pouvait difficilement imaginer meilleurs débuts après son transfert tapageur à Manchester United. Mais son entraîneur, Louis Van Gaal, le prévient : le plus dur arrive, et ce n'est pas forcément ce qu'on pourrait croire.

Si les voies du Seigneur sont impénétrables, que dire de celles de Louis Van Gaal ? L'entraîneur de Manchester United, véritable control freak à la rigueur militaire, est capable de laisser le joueur le plus cher de l'histoire de son club (Angel Di Maria) sur le banc comme de titulariser l'attaquant Wayne Rooney sur le côté droit d'un milieu en losange. Ou encore de finir 3e de la dernière Coupe du monde avec une des équipes des Pays-Bas les plus jeunes (et les plus faibles) de ces 40 dernières années. Il y a donc quelques chose de fascinant à scruter la relation entre ce drôle de personnage et Anthony Martial, recruté en toute fin de mercato contre 80 millions d'euros (bonus inclus). La dernière sortie en date du Néerlandais au sujet du Français vaut ainsi particulièrement le détour.

À VOIR AUSSI >> VIDÉO - David Beckham élogieux envers Anthony Martial après ses débuts à Manchester United

Souvenons-nous d'abord des déclarations déconcertantes du coach au moment de commenter ce transfert, début septembre. "C'est insensé. C'est un montant exhorbitant, révélateur de la folie du monde qui nous entoure. On demande toujours 15 millions de plus à Manchester United. Mais je ne l'ai pas acheté pour moi, je l'ai acheté pour le prochain entraîneur du club", a-t-il lâché, tout en se tournant vers son adjoint Ryan Giggs, présent à ses côtés. Une manière d'alléger la pression pesant sur les frêles épaules de la recrue. Laquelle s'en est vite affranchie par elle-même, inscrivant déjà quatre buts en cinq journées de Premier League, le plus spontanément du monde.

À VOIR AUSSI >> VIDÉO - Anthony Martial marque encore un but avec Manchester United

Alors ce dimanche, dans les colonnes du Mirror, Van Gaal a cette fois tenté de doucher l'enthousiasme ambiant autour du jeune homme. Un grand classique du métier d'entraîneur, si ce n'est que le Batave a insisté sur un point inattendu. "Il est encore dans une zone de protection, la première phase d'adaptation. Il vit toujours à l'hôtel. Il vient à l'entraînement, il mange avec le reste de l'équipe... Donc c'est plus ou moins le même rythme qu'il avait à Monaco, a expliqué le manager. Le gros changement viendra lorsqu'il devra s'installer dans un nouvel environnement, avec sa femme. On attendra de voir s'il s'installe dans une maison ou un appartement, quand sa femme se retrouvera seul avec ses enfants et qu'il devra faire du shopping une fois rentré à la maison. Il doit faire face à cette pression, et de ce que j'ai vu, il en est capable." La pression du shopping, donc.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Nous devrions être ce soir à 12 millions d'injections, deux millions de plus" que prévu, affirme Jean Castex

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

Lire et commenter