Le PSG déçoit et perd, malgré Zlatan

Football

FOOTBALL - Après deux victoires, le Paris Saint-Germain s'est incliné dans les grandes largeurs pour son troisième match amical, vendredi, face à Leipzig (4-2). Une rencontre marquée par le retour de Zlatan Ibrahimovic, qui a joué 45 minutes.

Match amical ou pas, ça fait tache. Vendredi, le Paris Saint-Germain s'est largement incliné pour son troisième match amical face aux Allemands de Leipzig, tout juste promus en deuxième division, sur le score de 4 buts à 2. Vainqueur des Autrichiens d'Hartberg (D2, 3-0) et des Hongrois de Videoton (4-3), le PSG cède donc pour la première fois alors que son équipe était un peu plus costaude qu'auparavant.

Outre Douchez dans les cages, Laurent Blanc avait en effet aligné Jallet (qui a peut-être disputé son dernier match avant de filer à Lyon), Marquinhos, Chantôme, Rabiot, Pastore, à côté des jeunes comme Kimpembe, Bahebeck et Ongenda. Et surtout de la vedette Zlatan Ibrahimovic, enfin de retour sur les terrains après une reprise repoussée de trois semaines par rapport à ses coéquipiers absents du Mondial.

Avec Zlatan, Paris menait…

L'avant-centre suédois a joué les premières 45 minutes du match avant de céder sa place à la pause, sans s'illustrer vraiment. Alors qu'il était sur la pelouse, les Parisiens ont néanmoins marqué deux fois, par Ongenda après une superbe action collective (10e), puis par Bahebeck de la tête (27e). Et, au moins, les champions de France menaient malgré l'égalisation allemande (2-1 à la pause).

Ensuite, ce fut la débâcle totale, la défense parisienne perdant tous ses duels et jouant de malchance. Résultat, trois buts de l'équipe de D2 en 45 minutes pour une défaite gênante à défaut d'être vraiment significative (4-2). Il n'empêche, le PSG, qui a pris 7 buts en deux matches, déçoit toujours. Il aura l'occasion de se rattraper mercredi, face à Nice.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter