Le PSG droit au but

Le PSG droit au but

DirectLCI
LIGUE 1 - Sérieux et appliqués, les Parisiens ont dominé des Marseillais (2-0) dont l'envie n'a pas suffi. Avec désormais huit points d'avance sur Monaco, rien ne semble pouvoir empêcher le PSG d'être à nouveau champion

Ibrahimovic avait-il la pression ? Meilleur joueur parisien depuis le début de la saison, le buteur le plus efficace du Championnat (22 buts) a vécu un début de Clasico frustrant. Pas toujours inspiré, souvent râleur, le Suédois, à force de trop vouloir en faire, s'est agacé tout seul.

Et alors que tous les observateurs ne cessent d'évoquer la Zlatan-dépendance du PSG, le club de la capitale a prouvé qu'il pouvait s'appuyer sur d'autres éléments. Car une fois les belles intentions de l'OM passées au tamis de la réalité, la supériorité parisienne s'est d'abord traduite par les accélérations répétées de Lavezzi et Moura.

Lucas a failli marquer un but d'anthologie

Le premier, bien lancé par le second dans le dos de la défense adverse, offrant même aux Marseillais leur première frayeur : après avoir éliminé Mandanda, l'Argentin tire au ras du poteau opposé (7e). Quelques instants plus tard, Lucas joue cette fois-ci les premiers rôles et part de sa moitié de terrain pour déposer six Marseillais. Le Brésilien pique ensuite son ballon au-dessus du gardien, avant que Fanni ne repousse sur sa ligne (14e).

Une action de folie, qui illustre la main mise du PSG sur cette rencontre qu'Ibrahimovic continue d'effleurer. C'est d'ailleurs lui qui manque de donner l'avantage aux siens juste avant la pause : sur une nouvelle perforation de Lavezzi, le n° 10 croise trop sa tête. Paris est frustré, sa star aussi... La seconde période va leur donner l'occasion d'enfin concrétiser leur domination.

Ibra passeur et Cavani buteur

Cinq petites minutes après la reprise, le Suédois fait une passe "à l'aveugle" pour Maxwell qui trompe Mandanda (1-0, 50e). Quand Ibra ne brille pas, il fait briller les autres et consolide ainsi son statut de meilleur passeur de L1 (11). Tout comme les Marseillais confirment leur place d'outsiders dans cette rencontre durant laquelle, malgré beaucoup d'envie, ils n'ont jamais inquiété le champion de France.

Et à force de subir, ils ont à nouveau craqué sur une superbe tête de Cavani, bien servi par Van der Wiel (2-0, 79e). Tout va donc pour le mieux pour le leader, qui est d'ailleurs bien parti pour se succéder à lui-même. Car  avec ce succès, Paris compte désormais huit points d'avance sur Monaco et file tout droit vers le titre de champion de France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter