Le PSG retrouve son "Mister"

Le PSG retrouve son "Mister"

DirectLCI
PASSE – Quelques mois après le départ de Carlo Ancelotti du PSG pour rejoindre le Real Madrid, les deux clubs s'affrontent en match amical au Qatar jeudi après-midi (15 h 45). Une rencontre particulière pour le technicien italien qui va retrouver une équipe parisienne qu'il a largement bâtie les saisons précédentes.

La pilule est passée. Vexé du départ de Carlo Ancelotti pour Madrid en fin de saison dernière, le club parisien a eu bien du mal à digérer le transfert de celui sur lequel comptaient les propriétaires qataris pour bâtir le nouveau PSG. Et si malgré quelques difficultés dans le recrutement de son successeur, Paris semble avoir trouvé son bonheur avec Laurent Blanc, on pouvait tout de même craindre des retrouvailles cordiales, mais froides, entre le technicien italien et son club.

Pourtant, il n'en est rien, car chez le champion de France, tout le monde semble bien conscient que si le PSG tourne bien cette saison c'est aussi grâce au travail d'Ancelotti les mois précédents. "C’est un grand coach, qui a eu de grands résultats partout. Je suis très heureux pour lui de ce qu’il a à Madrid, mais pour nous c’est du passé, a expliqué mercredi Zlatan Ibrahimovic en conférence de presse. Aujourd’hui le coach c’est Laurent Blanc. On veut écrire l’histoire et construire de grandes choses. Mais Ancelotti a laissé de grandes choses."

Blanc et Ancelotti ont "de très bons rapports"

Même discours chez le gardien de but Salvatore Sirigu qui a loué les qualités de son compatriote : "On a de très bons souvenirs avec lui et on sera ravis de le voir. Dans la carrière d'un joueur, chaque entraîneur laisse quelque chose, lui aussi. Les joueurs ont évolué avec lui, mentalement et au niveau sportif." Tellement que même Laurent Blanc, dont l'effectif (hormis Edinson Cavani) a été façonné par l'Italien, s'incline devant "le Mister", le surnom de son prédécesseur.

"J'ai toujours eu de très bons rapports avec lui. J'ai eu l'occasion de discuter avec lui à mon arrivée à Paris et je l'ai revu à un colloque d'entraîneurs en Suisse, a confié à la presse l'ancien champion du monde 1998. On a un sujet de discussion évident... Il a été au début de la nouvelle histoire de ce club. Il n'y a aucune animosité. Je l'ai félicité pour la saison dernière car nous, pour l'instant on n'a rien gagné." Un match, même amical, contre le Real Madrid serait un bon début.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter