Le PSG se penche officiellement sur une opération "naming" du Parc des Princes

Le PSG se penche officiellement sur une opération "naming" du Parc des Princes
Football

BUSINESS - Le PSG a lancé officiellement une opération pour sponsoriser son stade, le Parc des Princes, et son futur centre d'entraînement, rapporte "Le Parisien". Un site dédié a ainsi été lancé et le club parisien aurait d'ores et déjà prospecté auprès d'une multitude d'entreprises françaises et étrangères.

C'était dans l'air depuis plusieurs années, c'est désormais officiel. Le Parc des Princes est l'objet, depuis le jeudi 21 novembre, d'une campagne de naming de la part du Paris Saint-Germain, en quête d'un sponsor pour son stade. Cette opération concerne aussi son futur centre d'entraînement, qui élira domicile à Poissy, dans les Yvelines à l'horizon 2021.  Ainsi, selon Le Parisien, le club de la capitale a envoyé un mail de prospection à près de cent entreprises françaises et étrangères pour amorcer cette campagne. 

En parallèle, un site de présentation a été lancé, accompagné d'une vidéo vantant l'enceinte, vantée comme l'un des lieux les plus "prisés et tendances de Paris". "C'est plus qu'un stade, c'est une icône, une partie de l'histoire et de l'identité de Paris, une partie de notre cœur à tous", insiste le club au travers du clip. Sujet sensible pour les supporters du PSG, le naming du Parc des Princes pourrait être une source de revenus conséquente pour le club parisien, épinglé ces dernières saisons par l'UEFA et le fair-play financier.

Lire aussi

La mairie de Paris comme arbitre

En février dernier, dans une interview accordée au Parisien dans le cadre de la présentation du nouveau sponsor maillot, le groupe Accor, le président du PSG Nasser al-Khelaïfi avait évoqué cette possibilité : "Pourquoi pas ? C'est un sujet sur lequel on réfléchit." Selon le quotidien francilien, plusieurs paramètres devraient influencer le choix du sponsor en vue du naming du Parc des Princes, comme la somme proposée ou encore "l'expérience" offerte aux supporters. 

Enfin, le sponsor qui sera choisi devra apposer son nom avant ou après la dénomination Parc des Princes, qui devra impérativement figurer dans le nom du stade. Dans ce processus, la mairie de Paris a également son mot à dire, en plus de recevoir une redevance de l'ordre de 3% et de connaître le montant de l'accord. Elle sera donc en mesure de refuser le futur nom du stade si elle le souhaite, notamment "s'il s'avère contraire à l'ordre public ou aux bonnes mœurs, ou s'il est manifestement inapproprié à l'image de la Ville de Paris", précise Le Parisien.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter