Le PSG va-t-il réaliser un "gros coup" dans les dernières heures du mercato d’été ?

Football
FOOTBALL – Alors qu’un latéral gauche est attendu d'ici vendredi, il se dit que, depuis le Qatar, le PSG tente de clarifier sa position vis-à-vis de l'UEFA pour éventuellement tenter "un gros coup" dans les dernières heures du marché des transferts.

"J’espère que le mercato n’est pas terminé pour nous", a déclaré, presque suppliant, Thomas Tuchel, l’entraîneur du PSG, samedi après la victoire (3-1) en Ligue 1 face à Angers. L’Allemand avait appelé de ses vœux, plus tôt durant l’été, les recrutements d’un latéral gauche et d’un milieu de terrain. 


Aux dernières nouvelles, le premier devrait être Juan Bernat (Bayern Munich) ou Filipe Luis (Atlético de Madrid), et le second ne pas venir, faute de temps et d’opportunités. Le marché ferme ses portes vendredi soir à 23h59 et Paris demeure sous la contrainte du fair-play financier (FPF), ce règlement de l’UEFA obligeant à ne pas dépenser au-delà des recettes du club, sous peine de sanction (sportive et/ou économique).

"Rien de flamboyant"

Mais mercredi, le journaliste indépendant Romain Molina, généralement bien informé, est venu semer le trouble et raviver les espoirs des supporters parisiens en faisant état, via Twitter, de la tenue à Doha d'une "une réunion très importante pour discuter avec l'UEFA du FPF suite aux ventes et aux nouvelles rentrées d'argent du club. Les dirigeants du PSG veulent une position claire pour savoir s'ils peuvent dépenser ce que leurs experts ont estimé possible". Selon le journaliste, en cas de feu vert de l'instance européenne, à quelques heures de la clôture du mercato, le club tenterait un "gros coup". 

Sollicitée par LCI, une source interne au PSG dément vigoureusement la tenue d'une telle réunion, arguant que "Doha ne s'occupe pas du tout de ça". À ce stade, c'est donc parole contre parole. Concernant le mercato, elle précise bien :  "On a fait une vente il y a quelques jours (Gonçalo Guedes à Valence, ndlr), alors on pourra peut-être faire une ou deux petites acquisitions d’ici à vendredi soir, mais rien de flamboyant. En tout cas, un ‘gros coup’, ce n’est pas possible. On attend une décision de l’UEFA, mais qui interviendra en septembre, quand le marché sera fermé. À ce moment-là, on avisera mais pour l’heure, l’intérêt du club, c’est de ne pas dépenser plus que ce qu’a rapporté la vente de Guedes." 

À savoir 40 millions d’euros. Ce qui empêcherait de fait la venue d’un Sergej Milinković-Savić, milieu de terrain estimé à 100 millions d’euros, dont les représentants ont rencontré des dirigeants parisiens mardi . Le suspense, de toute façon, sera de courte durée.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mercato estival 2018

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter