Le sélectionneur du Brésil Tite retire le brassard de capitaine à Neymar, au profit de Dani Alves

Football

SANCTION - La fédération brésilienne de football a annoncé via un communiqué lundi soir que le sélectionneur de l'équipe nationale, Tite, avait décidé de donner le brassard de capitaine à Dani Alves, le latéral droit du PSG, au détriment de son coéquipier Neymar. La star auriverde paye son geste d'humeur après la finale de Coupe de France face à Rennes.

Le coup est dur pour Neymar Jr. Lundi soir, la fédération brésilienne (CBF) a ainsi annoncé dans un communiqué un changement de capitanat au sein de la sélection brésilienne dans l'optique de la Copa America 2019. "Ney" va donc laisser le brassard, dont il était le propriétaire depuis la fin du Mondial 2018, à son coéquipier au PSG, le vétéran Dani Alves : "Daniel Alves sera le capitaine de l'équipe nationale brésilienne lors des matches amicaux contre le Qatar et le Honduras et en Copa America 2019."

La décision a été communiquée par Tite à Neymar samedi dernier. Après l’entraînement dimanche, l’entraîneur a parlé à Daniel Alves pour l’informer de son choix" précise la fédération brésilienne. Cette décision intervient dix jours après la déclaration du sélectionneur Tite, qui avait qualifié de "faute" l'attitude de Neymar, qui avait porté un coup à un spectateur à l'issue de la finale de la Coupe de France entre le PSG et Rennes. Le patron de la Seleçao avait indiqué qu'il voulait "parler en tête à tête" avec Neymar avant de prendre sa décision finale sur le capitanat.

Voir aussi

Pour ce geste d'humeur, Neymar a écopé de trois matchs ferme de suspension et deux de sursis de la part de la commission de discipline de la Fédération française de football (FFF). 

Le Brésil, qui n'a pas remporté la Copa America depuis 2007, fera ses débuts dans la compétition le 14 juin prochain, lors du match d'ouverture contre la Bolivie. Auparavant, la Seleçao disputera deux matches amicaux, contre le Qatar, le 5 juin à Brasilia, et contre le Honduras, le 9 juin à Porto Alegre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter