L'entraîneur français, une denrée qui s'exporte toujours aussi bien

L'entraîneur français, une denrée qui s'exporte toujours aussi bien

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Le Français Alain Perrin a été nommé mercredi nouveau sélectionneur de la Chine jusqu'à la Coupe d'Asie 2015, en cas de qualification. Il perpétue ainsi la tradition des techniciens hexagonaux qui s'exportent à l'étranger. ''C'est autant un effet de mode que la recherche d'une certaine expertise'', témoigne Alain Giresse, à la tête du Sénégal.

Ils sont un peu plus d'une dizaine à la tête de sélections étrangères. Claude Le Roy (Congo), Sabri Lamouchi (Côte d'Ivoire), Paul Le Guen (Oman) et, depuis mercredi, Alain Perrin (Chine) font partie de cette légion française qui s'exporte. Si les raisons de ces techniciens varient entre envie de découverte, besoin de rebondir et concours de circonstances, la recherche de talents en France par les fédérations est réel et ne s'essouffle pas depuis la fin des années 1990.

''C'est d'abord un effet de mode'', explique à metronews Alain Giresse, actuel sélectionneur du Sénégal également passé par la Géorgie, le Gabon et le Mali. ''Il y a eu les Brésiliens, les Yougoslaves, maintenant ce sont les Espagnols, Portugais et Français, poursuit l'ancien Toulousain. Dans tous les cas, on fait appel à l'expertise et à l'indépendance des hommes, qui ne sont pas soumis à diverses pressions et influences comme les locaux peuvent l'être.''

A l'étranger, une France qui gagne

Mais pourquoi un Français plutôt qu'un autre ? Pour l'image organisée, sur le terrain comme en dehors, que renvoie le football hexagonal. ''Nous sommes à la pointe dans la formation, jure Giresse. Et le diplôme d'entraîneur français, il faut aller se le chercher, c'est un gage de qualité.'' Si Roger Lemerre est le dernier à avoir soulevé un trophée avec une nation européenne (Euro 2000 avec les Bleus), d'autres titres ont été remportés par des Tricolores depuis : trois Coupe d'Afrique des nations (Hervé Renard avec la Zambie en 2012, Lemerre et la Tunisie en 2004, Lechantre avec le Cameroun en 2000) et une Coupe d'Asie, soulevée par le Japon de Philippe Troussier (2000).

Pour faire aussi bien, Alain Perrin, au Qatar depuis trois saisons, doit désormais s'imprégner d'une culture orientale différente, évaluer les infrastructures sur lesquelles s'appuyer et constituer son staff. ''Pour ma part, j'ai toujours pris un local en premier adjoint, pour avoir toutes les informations, connaître le mode de fonctionnement'', explique Giresse. S'immerger pour mieux comprendre donc. Et relancer une équipe qui joue sa qualification pour la Coupe d'Asie dès le 5 mars, à Dubaï, face à l'Irak. On dit comment ''bonne chance'' en mandarin ? 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter