Les failles dans le dispositif de sécurité du Stade de France ravivent les craintes d'attentats

Les failles dans le dispositif de sécurité du Stade de France ravivent les craintes d'attentats

COUACS – Supporters parqués par milliers contre des grilles, débuts d’incendies dans les tribunes, actes de violence et consommation de stupéfiants… C’est peu dire que le Stade de France a connu des dysfonctionnements sécuritaires, samedi soir, lors de la finale de Coupe de France entre l’OM et le PSG. Un constat qui interpelle à un peu moins de trois semaines du coup d’envoi de l’Euro 2016.

L’image nous a frappés lorsque, en tant que simple spectateur, on est allé chercher une boisson fraîche à une heure du coup d’envoi de la finale de la Coupe de France, samedi soir, entre l’OM et le PSG : les hauteurs du Stade de France offraient alors une vue imprenable sur des milliers de supporters bloqués devant une grille, à hauteur de la porte J, funestement fameuse depuis le 13 novembre dernier. Durant le match, entre les bouffées de cannabis respirées à pleins poumons, on aura ensuite vu de nombreux fumigènes s’embraser dans les virages, et même quelques sièges prendre feu durant la remise du trophée ! S’il s’agissait d’une répétition générale en vue de l’Euro 2016, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a matière à s’inquiéter. Les témoignages que publient ce lundi Le Parisien le confirment.

Des "micro-incidents qui ont révélé des failles", selon le préfet

En voici un, particulièrement accablant : "On s’est retrouvé par milliers coincés dans un entonnoir de 2 m de large, entre un mur et un cordon de barrières, de camions de forces de l'ordre et d'un abribus. Un kamikaze se serait régalé dans ce capharnaüm ! Impossible d'avancer, il y a un deuxième entonnoir ensuite. Après trente minutes d'attente, serrés comme du bétail, certains font tomber une cloison pour respirer. Puis d'autres, devant, escaladent une barrière. Les CRS arrivent et balancent du gaz ! Apeurés, des enfants pleurent, les gens se bousculent. Nous nous échappons de ce traquenard, en passant par la cloison qui venait de tomber. Et là, surprise, il nous faut seulement une minute pour entrer dans le stade, juste pour le coup d'envoi !"

À VOIR AUSSI >> VIDÉO - PSG-OM (4-2) : Michaël Youn expulsé du Stade de France pour avoir craqué un fumigène !

Sollicité par le quotidien francilien , Philippe Galli, le préfet de Seine-Saint-Denis, parle de "micro-incidents qui ont révélé des failles". Celles-là même qui auront permis à des supporters de faire entrer dans l’enceinte des bombes agricoles ou des bouteilles en verre... Rappelons que le Stade de France accueillera pas moins de sept matchs durant l’Euro 2016, dont le match d’ouverture France-Roumanie, le 10 juin, la finale, un mois plus tard, mais aussi une affiche telle qu’Allemagne-Pologne, possiblement à risques. Ironie de l’affaire : le dispositif de sécurité avait été renforcé samedi, 1000 stadiers et 550 policiers supplémentaires ayant été mobilisés pour effectuer des fouilles et des contrôles. Qu’est-ce que cela aurait été, sinon ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.