Les joueurs du Salvador dénoncent une tentative de corruption

Football

SCANDALE - Avant son match de mardi face au Canada, comptant pour la qualification à la prochaine Coupe du monde, les joueurs de l'équipe du Salvador assurent avoir été "motivés" par un homme d'affaires.

Plus d'omerta. Si, longtemps, la corruption dans le sport a attendu les enquêtes journalistiques ou les procès pour être mise sur la place publique, ce sont maintenant les acteurs eux-mêmes qui la dénoncent. C'est en tout cas ce qu'on fait les joueurs du Salvador lors d'une conférence de presse un peu surréaliste dans la nuit de lundi à mardi, durant laquelle ils ont diffusé un enregistrement audio d'un homme leur proposant de l'argent pour les motiver à battre le Canada, alors qu'ils sont déjà hors course.

2.700 dollars en cas de victoire

Selon EDHDeportes, en s'appuyant sur les témoignages des joueurs, l'offre proviendrait d'un certain Ricardo Pardilla, un businessman du Honduras voisin. Un pays qui, justement, évolue dans le même groupe de qualification pour le Mondial 2018 que le Salvador et le Canada... 

L'homme, qui veut éviter que les Canadiens s'imposent trop largement afin de permettre au "H"d'accèder au tour suivant des qualifs, aurait ainsi proposé aux coéquipiers de Nelson Bonilla 30 dollars par minute de jeu en cas de victoire pour un joueur ayant disputé toute la partie (soit 2.700 $ au final), 20 $ par minute de jeu en cas de match nul et 15 si défaite 1-0 des Salvadoriens (aux conséquences limitées pour les Honduriens).

Nous sommes contre ce genre de pratique et nous voulons être transparents"- Nelson Bonilla, le capitaine du Salvador

En vidéo

Mondial 2018 : le Salvador dénonce face à la presse une tentative de corruption

Une tentative de corruption refusée, donc, et dénoncée par les joueurs de La Selecta. "Nous sommes contre ce genre de pratique, a expliqué leur capitaine dans des propos relayés par Goal.com.  Nous voulons être transparents auprès du public sur ce qui se passe autour de l’équipe." C'est chose faite... et c'est plutôt courageux, surtout quand on sait que le Honduras est le pays où le taux d'homicide est le plus fort au monde.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter