Les surprenantes excuses de Sergi Guardiola, renvoyé par le FC Barcelone

Les surprenantes excuses de Sergi Guardiola, renvoyé par le FC Barcelone

Football
DirectLCI
EXCUSES – Quelques heures après avoir été renvoyé par le FC Barcelone pour des tweets d'injures contre le club catalan, Sergi Guardiola a tenté de se dédouaner avec des excuses qui laissent à désirer...

Accusé, levez-vous ! Renvoyé lundi soir par le FC Barcelone à la suite de tweets datant de 2013 dans lesquels Sergi Guardiola (aucun lien de parenté avec Pep Guardiola) insultait la Catalogne, "Puta Cataluna", et Lionel Messi, star inconditionnelle du club blaugrana, le joueur qui avait initialement signé un contrat avec le Barça B a présenté ses excuses dans la foulée au micro de la radio catalane Rac1. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la justification de Guardiola est assez surprenante pour ne pas dire consternante.

"Mon rêve était de jouer au Barça, maintenant il est brisé"

Le contraire aurait été étonnant, mais ce footballeur espagnol fan du Real Madrid, rival historique de Barcelone, a évidemment nié avoir écrit ses tweets, rejetant la faute sur ses amis et une soirée un peu trop alcoolisée... "On est allé boire quelque chose entre amis il y a quelques années et à force de blaguer, des tweets que je n’ai pas écrits ont été mis sur mon compte, a-t-il expliqué. Si j’avais écrit ces tweets, je les aurais supprimés, je ne suis pas bête. Je ne savais rien, je ne savais même pas que ces tweets étaient sur mon compte. Je comprends parfaitement le Barça, j’aurai fait la même chose à leur place. Je suis de Majorque, je ne suis pas anti-Catalan. Mon rêve était de jouer au Barça, et maintenant il est brisé."

EN SAVOIR + >> Recruté par le Barça, il se fait virer aussi sec pour d'anciens tweets d'injures

En revanche, le destin du jeune Sergi Guardiola n'avait pas l'air d'émouvoir davantage Luis Enrique. Présent en conférence de presse ce mardi, l'entraîneur espagnol n'a pas cherché des excuses au joueur et ne semblait pas étonné par le comportement de la jeune génération, toujours très portée sur l'utilisation des réseaux sociaux. "Je ne suis pas surpris. Il y a eu d'autres cas récemment. Tout ce que vous écrivez sur les réseaux sociaux reste, tout laisse une trace, il faut donc être très prudent avec ce que vous publiez. Surtout quand vous faîtes partie du monde du football."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter