Lionel Messi livre ses vérités sur Neymar, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé

Football

FOOTBALL – Dans un entretien accordé à "Sport", Lionel Messi rompt ce jeudi son silence médiatique concernant le retour avorté de Neymar au FC Barcelone cet été. L’attaquant argentin évoque également deux de ses coéquipiers français, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé.

Le silence de Lionel Messi est fait de la même matière que ses cinq Ballons d’or. C’est un de ces silences que l’on qualifie volontiers d’assourdissants, parce qu’à cette échelle de notoriété, il alimente fatalement les spéculations et les interprétations. Ainsi, durant ces deux derniers mois, on a beaucoup prêté à l’attaquant star du FC Barcelone un rôle d’entremetteur majeur dans le feuilleton Neymar, qui a vu le Brésilien tenter, en vain, de forcer son départ du PSG pour revenir en Catalogne. Messi aurait demandé à Neymar de revenir. Messi aurait demandé à son président de tout faire pour le faire revenir. Pendant tout ce temps, l’intéressé n’a rien dit. 

L'attaquant prend la parole ce jeudi, dans les colonnes du quotidien catalan Sport. Et, comme la plupart des taiseux, il ne la prend pas pour ne rien dire.

"Pour être honnête, oui, j'aurais été enchanté que Neymar vienne, embraye-t-il. Je comprends les gens qui étaient contre, par rapport à tout ce qu'il s'est passé, la manière dont il est parti (en 2017, il avait forcé son départ en levant sa clause libératoire pour rallier Paris, ndlr). C'est logique qu'il y ait eu beaucoup de gens qui ne voulaient pas qu'il revienne, mais en pensant seulement au côté sportif, Neymar est pour moi l'un des meilleurs joueurs du monde et évidemment que l'avoir dans notre équipe aurait augmenté nos chances d'atteindre nos objectifs. Sportivement, j'aurais aimé qu'il revienne."

Voir aussi

Pense-t-il que ses dirigeants ont tout fait pour faire revenir le Brésilien, ou croit-il plutôt à la théorie du coup de bluff, qui a aussi beaucoup circulé ? "Sincèrement, je ne sais pas si le club a fait tout ce qui était possible car je n'avais pas beaucoup d'informations sur le déroulé des négociations, répond Lionel Messi. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé au sein de la direction. Je sais simplement de quoi j'ai parlé avec Ney et ce qu'il me disait sur les négociations. Il avait vraiment envie de revenir. Je ne sais pas si c'était vraiment le cas du club. Mais de ce que je sais, Ney avait, lui, vraiment envie." Une grosse pierre dans le jardin de son président, Josep Maria Bartomeu.

Je comprends que ce soit très compliqué de négocier avec le PSG.- Lionel Messi

L’Argentin, toutefois, affirme aussi avoir conscience de la difficulté de boucler un tel transfert. "Je comprends aussi que ce soit très compliqué de négocier avec le PSG, après tous ces matches aller-retour qu'il y a eu entre les deux clubs. Et c'est encore plus difficile quand il s'agit de Ney, qui est l'un des meilleurs joueurs au monde. Ce ne sont jamais des négociations faciles. Je ne peux donc pas trop donner mon avis. Je sais simplement ce qui se disait et se publiait (dans la presse), mais au final, tout n'est pas très clair", note-t-il, affirmant encore sa contrariété.

Voir aussi

"Nous, les joueurs, avons donné notre opinion sur le bien-fondé ou non de ce retour. Mais nous n'avons jamais dit (aux dirigeants) qu'il fallait le recruter. Nous n'avons rien imposé (...) Je suis un joueur parmi d'autres. Ce n'est pas moi qui commande. La seule chose que je veux, c'est continuer de gagner des titres", explique-t-il ensuite. Avant de développer ainsi son point de vue sur cette affaire : "J'étais dans l'attente, j'aurais vraiment aimé qu'il revienne pour tout ce que cela impliquait, pas seulement au niveau sportif, mais aussi en termes de sponsoring, d'image, de croissance. Le club aurait franchi un palier. Mais bon, ça ne s'est pas fait. Si je suis déçu ? Non, j'aurais bien aimé rejouer avec lui mais je n’oublie pas que nous avons un effectif pour pouvoir gagner toutes les compétitions, même sans lui."

Un tacle à Ousmane Dembélé

Ce qui nous conduit à aborder l’arrivée d’Antoine Griezmann à Barcelone cet été, contre 120 millions d’euros, une dépense ayant empêché de facto le board blaugrana de proposer une indemnité plus conséquente pour Neymar. Selon la rumeur, l’Argentin n’apprécierait guère le Français, et s’était même prononcé contre sa venue. "Je le connais très peu. Je me suis blessé peu après mon retour (de vacances), je suis resté en marge et le reste du groupe est parti en tournée. Nous ne nous sommes donc quasiment pas vus", dit-il froidement au sujet de leur (non) relation. 

La star a enfin eu un mot pour un autre de ses coéquipiers tricolores, Ousmane Dembélé, qui a refusé de servir de monnaie d’échange dans le transfert de Neymar et dont l’hygiène de vie est régulièrement critiquée en Catalogne : "Il doit changer des choses cette année, pour devenir un joueur professionnel." Une autre déclaration qui risque de faire du bruit.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter