LFP : quand le foot français s'écharpe pour se trouver un nouveau président...

LFP : quand le foot français s'écharpe pour se trouver un nouveau président...
Football

QUERELLES - Alors que Jean-Pierre Denis, l'actuel président par intérim de la Ligue française de football (LFP), devait être confirmé dans ses fonctions ce mercredi, les présidents des clubs professionnels, censés l'élire, n'ont pas réussi à trouver un terrain d'entente.

On se revoit dans un mois. Incapables de se mettre d'accord, le membre de l'assemblée générale de la LFP, qui devait élire un nouveau président de l'instance et un nouveau conseil d'administration, a décidé de reporté ces votes au 11 novembre projet. La faute à une incapacité à atteindre le quorum, indispensable à la bonne tenue du scrutin. Le tout sur fond de querelle de pouvoir entre les présidents de club de Ligue 1 et ceux de Ligue 2. "Nous avons tous perdu aujourd'hui. Il y a un conflit fort entre les deux syndicats (un pour la L1 et un pour L2), a notamment déploré Vadim Vasilyev, le vice-président de Monaco (L1). Chacun doit faire ses meilleurs efforts pour rassembler, fédérer et trouver un consensus. On a un produit commun et c'est vraiment dommage et triste". 

Les personnes qui portent la responsabilité de cette fracture importante du foot devront rendre des comptes"- Bertrand Desplat, président de Guingamp

Le quorum était fixé à 57,71 % d'émargements sur la feuille de présence, entre clubs de L1, L2 et représentants des familles du football (syndicats d'entraîneurs, joueurs, administratifs, etc). Il n'était que de 57,25 %. "Par la volonté conjuguée de 13 clubs et des familles du football, nous n'avons malheureusement pas pu délibérer ensemble des sujets qui importent a tous sur le développement du football et, ce qui est beaucoup plus grave, nous n'avons pas pu faire valoir l'acte démocratique qui est celui d'une assemblée générale élective", a de son côté regretté Bertrand Desplat, président de Guingamp (L1). Et le boss du club breton d'ajouter : "On constate et on déplore un déni total de démocratie. On estime que les personnes qui portent la responsabilité de cette fracture importante du foot devront rendre des comptes dans les jours et les semaines qui arrivent". Ambiance...

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent